Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Alain Juppé réclame une initiative forte de la France en Irak

Reuters 08/08/2014 à 14:18

ALAIN JUPPÉ PRÔNE UNE INITIATIVE FORTE DE LA FRANCE EN IRAK

PARIS (Reuters) - L'ancien Premier ministre UMP Alain Juppé a réclamé vendredi une initiative forte de la France et de l'Union européenne face à la persécution des chrétiens en Irak, jugeant "honteux" l'effacement de Paris et Bruxelles sur la scène internationale.

"Nous devons nous associer à la lutte contre la folie du fanatisme djihadiste qui finira par nous atteindre si nous contemplons sans réagir le génocide des chrétiens d'Orient", a-t-il écrit sur son blog dans un billet intitulé "Indignons-nous!".

"Extermination physique, intentionnelle et programmée d'un groupe ou d'une partie d'un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales. Nous y sommes."

Plus largement, l'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy appelle la France à faire davantage entendre sa voix sur les conflits actuels, dans la bande de Gaza, en Ukraine ou encore en Syrie.

"Je sais, par expérience, combien ces crises sont complexes et combien sont minces les possibilités d'action des démocraties. Mais si ténues soient-elles, nous ne devons en laisser échapper aucune, au risque du déshonneur", dit-il.

Une position qui rejoint celle exprimée jeudi par le député Hervé Mariton, candidat à la présidence de l'UMP, qui a appelé François Hollande à se mêler "des affaires du monde" en apportant un soutien aux chrétiens d'Irak.

"Le monde, en réalité, laisse faire. Alors la France doit crier. Parce que s'il est un pays qui ose assumer un message universel de défense des droits de l'Homme, c'est la France. S'il est un pays dont les habitants revendiquent ce message, c'est la France", a-t-il dit dans une tribune au Figaro.fr

"Qui s'opposera à vous? Aujourd'hui, c'est l'abstention qui freine. Osez, agissez", ajoute-t-il à l'adresse du président.

"DÉCLARATIONS D'INTENTION"

A l'initiative de la France, une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu s'est tenue jeudi soir et a débouché sur une condamnation des attaques des djihadistes irakiens et sur un appel lancé à la communauté internationale à soutenir le gouvernement et le peuple irakiens.

La France s'est dite prête à apporter son soutien aux forces engagées sur le terrain contre l'organisation sunnite, notamment aux Kurdes, mais de source diplomatique française on précise qu'il n'est pas question d'une aide militaire.

Pour la présidente du FN, Marine Le Pen, la lutte contre le terrorisme dans laquelle François Hollande a engagé la France, notamment au Mali, "ne peut et ne doit se limiter à des discours et des déclarations d'intention."

"La France se doit d'être aux côtés des gouvernements qui combattent les forces militaro-islamistes en leur apportant, comme le demande le Front National, une aide logistique et un soutien dans le domaine du renseignement", a-t-elle souligné dans un communiqué publié jeudi.

"Il est urgent de mener en collaboration avec ces pays et dans le strict respect du principe de non-ingérence, une politique d'endiguement de ce totalitarisme qui menace tout autant la stabilité de cette région que la sécurité et les libertés des peuples qui y vivent."

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.