Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Affaire Bettencourt: majordome et journalistes devant la justice

Reuters03/11/2015 à 07:17

MAJORDOME ET JOURNALISTES DEVANT LA JUSTICE DANS L'AFFAIRE BETTENCOURT

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - L'ex-majordome Liliane Bettencourt Pascal Bonnefoy, poursuivi pour avoir enregistré clandestinement des conversations de la milliardaire en 2009-2010, est jugé de mardi à jeudi à Bordeaux aux côtés de cinq journalistes qui en ont publié des extraits.

C'est le quatrième volet de la tentaculaire "affaire Bettencourt", qui mêle accusations d'abus de faiblesse sur la personne de l'héritière de L'Oréal et soupçons de trafic d'influence et de financement politique occulte, sur fond de conflit familial.

L'ex-majordome, aujourd'hui âgé de 52 ans, avait capté une vingtaine d'heure de conversations au domicile de Liliane Bettencourt en plaçant un dictaphone derrière son fauteuil.

Ces enregistrements sont devenus un support essentiel de "l'affaire Bettencourt" quand la fille de la milliardaire, Françoise Bettencourt-Meyers, les a transmis sous forme de CD-roms par un coursier à la brigade financière le 10 juin 2010.

Le conflit entre la mère et la fille, qui a déposé une plainte pour "abus de faiblesse" en décembre 2007 à l'encontre du photographe et confident de la milliardaire, François-Marie Banier - plainte classée sans suite en septembre 2009 - a abondamment défrayé la chronique médiatique.

C'est l'objet de ce procès, où l'ex-majordome est poursuivi pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et les cinq journalistes pour la détention et la diffusion de "documents portant atteinte à l'intimité de la vie privée", des faits passibles d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende.

"STRICT DEVOIR D'INFORMATION"

Parmi ces derniers figurent le directeur de publication de Mediapart, Edwy Plenel, celui de l'hebdomadaire Le Point à l'époque des faits, Franz-Olivier Giesbert, et les journalistes qui ont fait état du contenu des enregistrements, Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme pour Mediapart, Hervé Gattegno, du Point.

Tous disent avoir agi dans le cadre de leur "strict devoir d'information" et assurent n'avoir pas diffusé les passages concernant la vie privée de Liliane Bettencourt.

Le contenu de ces enregistrements a alimenté l'instruction, notamment à l'encontre de François-Marie Banier.

Dans le volet principal de l'affaire, celui des abus de faiblesse, huit personnes ont été condamnées. Seul l'homme d'affaires Stéphane Courbit n'a pas fait appel de sa condamnation à 250.000 euros d'amende.

L'ancien gestionnaire de fortune Patrice de Maistre s'est pour sa part désisté de son appel après avoir trouvé un accord transactionnel avec le tuteur de la milliardaire et la famille Bettencourt-Meyers.

Il avait été condamné le 28 mai par le tribunal correctionnel de Bordeaux à une peine de 30 mois de prison dont un an avec sursis et à 250.000 euros d'amende, ainsi qu'à verser 12 millions d'euros de dommages et intérêts à l'héritière de l'Oréal.

Dans le volet trafic d'influence du dossier, Patrice de Maistre et l'ancien ministre UMP Eric Woerth ont été relaxés.

Dans celui de la violation du secret professionnel, la juge Isabelle Prévost-Desprez a également été relaxée mais le parquet a fait appel.

(Edité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.