Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accueil en demi-teinte pour le plan emploi

Reuters18/01/2016 à 13:58

ACCUEIL MITIGÉ DES SYNDICATS ET DU PATRONAT AUX NOUVELLES MESURES POUR L'EMPLOI

PARIS (Reuters) - Syndicats et patronat ont réservé lundi un accueil mitigé aux mesures pour l'emploi présentées par François Hollande, qui a notamment annoncé une nouvelle prime à l'embauche et des dispositions en faveur de la formation.

Le président français a présenté devant le Conseil économique, social et environnemental son plan pour l'emploi, l'un de ses derniers leviers pour parvenir à faire baisser le chômage avant l'élection présidentielle de 2017.

"On va vers un libéralisme exacerbé" et une "remise en cause du code du travail", a déclaré sur iTELE Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, en ajoutant que le gouvernement privilégiait "les annonces" et "la communication" au détriment du dialogue social.

Il a estimé sur RTL que ce projet revenait à "quitter (...) le modèle républicain" dans le domaine social.

Il a notamment qualifié d'"erreur" le projet de plafonner les indemnités prud'homales et a reproché au président de la République de "laisser entendre que la durée d'indemnisation des chômeurs est trop longue."

"Laisser penser que les chômeurs sont des privilégiés ou seraient des fainéants, c'est une honte", a également estimé son homologue de la CGT, Philippe Martinez, sur iTELE.

Evoquant les discussions à venir sur la convention d'assurance chômage, François Hollande a précisé dans son discours qu'"en France la durée d'indemnisation est la plus longue d'Europe mais la durée de formation des chômeurs est la plus courte."

"C'est ce qu'il faut changer", a ajouté le président de la République en appelant les partenaires sociaux à "tout faire pour que le retour vers l'emploi soit encouragé".

De son côté, le président du Medef a observé sur iTELE que le plan de François Hollande allait "dans le bon sens" même s'il a déploré l'absence de mesures portant sur la modification du contrat de travail.

Pierre Gattaz a également réaffirmé que les chefs d'entreprises auraient préféré que le gouvernement propose des allègements de charges pérennes plutôt qu'une prime à l'embauche.

"Il faut maintenant mettre toutes ces mesures dans la loi et le plus rapidement possible", a ajouté le président de l'organisation patronale.

(Myriam Rivet et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.