Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Beyrouth, Macron plaide pour des réformes, sinon "le Liban continuera de s'enfoncer"
Reuters06/08/2020 à 11:58

À BEYROUTH, MACRON PLAIDE POUR DES RÉFORMES, SINON "LE LIBAN CONTINUERA DE S'ENFONCER"

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron est arrivé jeudi en fin de matinée à Beyrouth, au surlendemain de la gigantesque explosion meurtrière de mardi, apportant un message de "soutien" tout en exhortant la classe politique libanaise à lancer les réformes nécessaires pour sortir le pays de la crise économique sans précédent qu'il traverse.

Quelques minutes après son arrivée, après avoir été accueilli par le président libanais, Michel Aoun, le chef de l'Etat français a précisé qu'il "souhait(ait) organiser la coopération européenne et plus largement la coopération internationale".

Au-delà de la réponse immédiate à la catastrophe de mardi, Emmanuel Macron a fait part de son intention d'avoir un "dialogue de vérité" avec l'ensemble de la classe politique libanaise, qui porte une "responsabilité historique' dans la crise "politique, morale, économique et financière" que traverse le pays.

"Si (les) réformes ne sont pas faites, le Liban continuera de s'enfoncer", a-t-il prévenu.

(Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André)

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sense78
    06 août21:53

    Il serait raisonnable de ne surtout pas intervenir dans ce bourbier. Le scénario est prévisible: 1) les Libanais demandent l'aide de la France; 2) ils jugent celle-ci très insuffisante; 3) le gouvernement libanais juge insupportable l'ingérence de la France dans ses affaires intérieures; 4) Gouvernement et peuple, dans un élan nationaliste se rejoignent pour dénoncer l'ignoble ex-colonisateur.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer