Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

À 74 ans, elle a choisi la date de sa mort

Le Point27/08/2018 à 18:55

La pratique étant illégale en France, Jacqueline Jencquel se rendra en Suisse.  (crédit : Leon Tanguy)

Elle veut « mourir debout ». Jacqueline Jencquel a offert un témoignage très particulier à Konbini News. Âgée de 74 ans, cette femme ne souffre pas d'une maladie dégénérative ni incurable. Elle se dit même heureuse. Mais elle a déjà fixé la date de sa mort. Ce sera en janvier 2020 qu'elle mettra fin à ses jours.

Interrogée, elle explique ses raisons. « Je me suis battue pour avoir la vie que j'ai. Je me suis battue pour l'IVG, maintenant je me bats pour l'IVV, j'appelle ça comme ça, l'interruption volontaire de vieillesse. » Cette femme née en Chine milite depuis dix ans pour la légalisation du suicide assisté en France. Pourquoi ? « J'ai fait tout ce que j'ai voulu faire, c'est pour ça que je vous dis que maintenant, bon, maintenant quoi ? C'est du rab. »

Lire aussi Euthanasie : « On doit être libre de choisir son destin »

La peur de la vieillesse

Dans ses mots transparaît aussi une certaine peur des années qui passent, de la souffrance et de la maladie. « Quand on est vieux, on n'est jamais en pleine forme. Jamais. On est plus ou moins bien, mais on a des trucs. On a ce que l'on appelle les polypathologies de la vieillesse. Moi, par exemple, j'ai trois vertèbres qui sont fracturées à cause de l'ostéoporose. »

Jacqueline Jencquel souhaite aussi laisser une certaine image...

Lire la suite sur Le Point.fr

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • BBirungi
    17 septembre12:29

    " On est plus ou moins bien, mais on a des trucs. On a ce que l'on appelle les polypathologies de la vieillesse. " tout dépend de l'alimentation. Pas de laitages, pas de céréales et on a pas tous ces problèmes.

    Signaler un abus

  • BBirungi
    17 septembre12:23

    Fauja Singh se met sérieusement à la course de fond à l'âge de 88 ans.

    Signaler un abus

  • heimdal
    09 septembre10:19

    Elle n'a ni tort ni raison .La nature s'est chargée d'inventer toutes sortes de subterfuges pour nous faire nous accrocher à la vie ,le sexe ,l'ambition la volonté l'entourage familial mais aussi l'alcool ,les drogues .Que reste-t-il de tout ça à 74 ans à part les derniers cités .

    Signaler un abus

  • lm123457
    05 septembre13:55

    Excellent article :http:/ /www.lef igaro.fr/vox/societe/2018/08/29/31003-20180829ARTFIG00195-jacqueline-jencquel-chez-hugo-clement-femme-courageuse-ou-lobbyiste.phpretirer les espaces entre les / et entre lef et igaro.

    Signaler un abus

  • lm123457
    05 septembre13:54

    C'est très facile de dire qu'on voudra un truc dans 3 ans. Je connais des gens très catégoriques aussi, qui, le moment venu, se sont défilés. Tant quon a la vie, c'est facile de se projetter. mais si vous n'avez plus qu'un bras, vous verrez que vous allez l'aimer ce bras qui vous reste !!! Et si vous ne l'aimez pas, c'est que vous ne vous aimez pas. Mais alors ce n'est pas à l'Etat de faire ce que la personne hésite à faire (en clair se suicider).

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.