Plastic Omnium confirme viser un CA de 7 milliards en 2018

le
0

PARIS (Reuters) - Plastic Omnium a confirmé mercredi viser un chiffre d'affaires de sept milliards d'euros en 2018 et une progression de son activité deux fois plus rapide que celle du marché d'ici à cette date.

L'équipementier automobile, qui a présenté des résultats 2014 en hausse, se prépare à inaugurer de nouvelles capacités de production cette année, notamment en Chine et en Amérique du Nord.

"En 2015, dans un marché automobile attendu en croissance de 2% à 3%, Plastic Omnium connaîtra une nouvelle progression de son chiffre d'affaires et de ses résultats", peut-on lire dans un communiqué.

Le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende de 0,37 euro par action au titre de l'exercice 2014, en hausse de 12%.

Le résultat net du groupe l'an dernier s'inscrit en augmentation de 14,1% à 220,4 millions d'euros tandis que la marge opérationnelle monte de 9,4% à 431,8 millions, soit 8,1% d'un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 5,31 milliards. La marge opérationnelle s'était établie à 7,7% en 2013.

Si le chiffre d'affaires des activités automobiles totalise 4,88 milliards d'euros et progresse de 4,9%, celui des activités du groupe dans l'environnement a reculé de 8%, à 431,7 millions.

L'action Plastic Omnium affiche une hausse de 16,23% depuis le début de l'année et sous-performe l'indice sectoriel européen de l'automobile, lequel a gagné près de 25% au cours de cette période, soutenu par les espoirs d'une reprise économique solide sur le Vieux Continent.

"Les grandes tendances dans le secteur de l'automobile ont ouvert une fenêtre de cinq à dix ans de croissance organique supérieure à la moyenne pour les équipementiers européens", écrivait pour sa part le bureau d'études Exane fin janvier, citant les améliorations apportées au niveau de la consommation de carburant, la standardisation des plates-formes ou encore la sécurité.

Mardi soir, Valeo a publié des résultats annuels en hausse et prédit une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2015.

(Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant