Peugeot : EPF écarte Thierry Peugeot du conseil de surveillance

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Thierry Peugeot évincé du conseil de surveillance de Peugeot. Président du constructeur automobile entre 2002 et avril dernier, le garant de l'héritage familial va devoir quitter le conseil de surveillance. La société Établissements Peugeot Frères (EPF), holding de la famille fondatrice, a décidé d'être désormais représentée par Marie-Hélène Roncoroni (une des s?urs de Thierry Peugeot) au conseil du constructeur, avec effet immédiat. Depuis le printemps dernier et la nomination de Louis Gallois à la présidence, Thierry Peugeot siégeait en qualité de vice-président du conseil.

Désaccord. Selon toute vraisemblance, Thierry Peugeot paye son hostilité à la stratégie déroulée ces derniers mois par le constructeur automobile, en particulier la méthode utilisée pour sa recapitalisation. En effet, il s'était ouvertement opposé au montage établi par Philippe Varin, ex-président du directoire, qui a vu l'entrée au capital de l'État français et du chinois Dongfeng au même niveau que la famille Peugeot (via ses holdings EPF et FFP), à hauteur 14,1% (des actions et des droits de vote). En plus de 200 ans d'histoire, la famille n'avait jamais partagé le contrôle. À fin 2013, elle possédait encore 25,3% du capital et 37,9% des droits de vote.

Le conseil de surveillance de Peugeot a annoncé, par ailleurs, que Frédéric Banzet sera proposé pour remplacer Jean-Philippe Peugeot en qualité de censeur.

À la Bourse de Paris, l'action

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant