OL GROUPE : ACTIVITE ET RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2014/2015

le
0

Des résultats au 31/12/14 en nette amélioration malgré
une non-qualification en phase de groupe de Coupe d'Europe
 et un report des cessions de joueurs

Résultat Opérationnel Courant en amélioration de 6,2 M¤ (44%)
(-7,8 M¤ contre -14,0 M¤ en N-1)
qui intègre la poursuite du plan de réduction de la masse salariale,
des dotations sur contrats joueurs et des achats et charges externes (-4,7 M¤ / N-1)

Un bilan en pleine mutation
Diminution de l'actif net comptable « joueurs » en ligne avec la stratégie (-7,1 M¤)
et progression du total bilan à 388 M¤ (+109 M¤)
en lien avec la construction du Grand Stade

 

Lyon, le 24 février 2015

Le Conseil d'Administration d'OL Groupe, réuni le 24 février 2015, a arrêté les comptes du 1er semestre de l'exercice 2014/2015 (1).

Malgré la non-qualification en phase de groupe de Coupe d'Europe pour la première fois depuis 18 ans, le 1er semestre de l'exercice 2014/2015 a été caractérisé par une forte amélioration des résultats du Groupe, en relation avec la réalisation de bonnes performances en Championnat de France (2ème place au 31 décembre 2014) et la poursuite du plan d'abaissement de charges, conformément au plan stratégique adopté par le Conseil d'Administration.
Ainsi, malgré une légère baisse de 2% des produits d'activités hors trading joueurs (48,6 M¤ contre 49,6 M¤) et sans cession significative de contrat joueur, la réduction significative des frais de personnel et des amortissements sur contrats joueurs (-3,7 M¤), combinée à la diminution des achats et charges externes (-1 M¤), ont permis une amélioration du résultat opérationnel courant de +6,2 M¤, qui s'établit à -7,8 M¤ contre -14,0 M¤ au 31 décembre 2013.

Par ailleurs, dans l'objectif d'une éventuelle nouvelle participation du club en Champions League le plus rapidement possible, le Conseil d'Administration a décidé de procéder au report du plan de cessions de contrats joueurs de l'été 2014, se traduisant par un niveau historiquement bas du trading joueurs sur le premier semestre (3,9 M¤ contre 16 M¤ en N-1).

Enfin, l'avancement technique et administratif de la construction du « Parc Olympique Lyonnais », l'exécution de son plan de financement ainsi que sa commercialisation, se poursuivent conformément au planning établi.

 

1/ Bonne résistance des produits d'activités, hors trading joueurs, malgré la non-qualification en phase de groupe de Coupe d'Europe

Produits des activités (1er juillet au 31 décembre)

En M¤ 31/12/2014 31/12/2013 Var. M¤ Var. %
Billetterie 5,0 5,5 -0,5 -9%
Partenariats 12,5 9,2 +3,3 +36%
Droits TV et marketing 22,9 26,8 -3,9 -15%
Produits de la marque 8,2 8,1 +0,1 +1%
Produits des activités hors contrats joueurs 48,6 49,6 -1,0 -2%
Produits de cessions des contrats joueurs 3,9 16,0 -12,1 -76%
Total des produits des activités 52,5 65,6 -13,1 -20%
  • Les recettes de billetterie sont quasi stables et s'élèvent à 5,0 M¤ contre 5,5 M¤ au 31 décembre 2013. En effet, la bonne performance en Championnat compense partiellement l'impact de la non-qualification en phase de groupe de Coupe d'Europe. Ainsi, les revenus de billetterie domestique progressent de 7% et s'établissent à 4,8 M¤ contre 4,5 M¤ au 31 décembre 2013, tandis que ceux de Coupe d'Europe s'élèvent à seulement 0,2 M¤ contre 1 M¤ au 31 décembre 2013, en recul de 0,8 M¤.
  • Les produits de partenariats affichent une bonne performance et progressent de 36%. Ils s'établissent à 12,5 M¤ et bénéficient d'un revenu de signing fee de 3 M¤ en lien avec le Grand Stade (catering) et de la reconduction des partenariats Hyundai, Veolia Environnement, Intermarché, Cegid, MDA, GDF SUEZ et de l'arrivée de nouveaux sponsors tels que Dalkia.
  • Les droits TV et marketing s'élèvent au total à 22,9 M¤ contre 26,8 M¤ au 31 décembre 2013. Au niveau domestique (LFP, FFF), ils progressent de 2,6 M¤ et s'élèvent à 20,9 M¤ en lien avec le classement provisoire en Championnat de France à mi-saison (2ème place vs 10ème en N-1). Au niveau international (UEFA), ils sont en repli de 6,5 M¤ et s'établissent à 2,0 M¤ suite à la non-qualification du club en phase de groupe de l'Europa League.
  • Les produits de la marque s'établissent à 8,2 M¤, réalisant une bonne performance, notamment sur les produits de merchandising qui marquent une progression de 16% par rapport à N-1 dans un contexte économique pourtant toujours défavorable.
  • Conformément à la stratégie, le report du plan de cessions joueurs de l'été 2014 impacte fortement les revenus de trading joueurs qui s'établissent à 3,9 M¤ sur la période. Ils intègrent les cessions des joueurs Naby Sarr (Sporting Portugal) et Alassane Pléa (OGC Nice) ainsi que des incentives.

 

2/ Des résultats en amélioration grâce à la poursuite du plan d'économies de charges et de la politique sportive axée sur l'Academy et la formation

Compte de résultat consolidé simplifié

En M¤ 1er semestre 2014/2015 1er semestre 2013/2014 Var. en M¤
Produits des activités 52,5 65,6 -13,1
Frais de personnel 36,4 37,1 +0,7
Impôts et taxes 3,6 5,6 +2,0
Autres charges d'exploitation 15,8 16,8 +1,0
Excédent brut d'exploitation -3,3 -5,2 +1,9
Dont EBE hors contrats joueurs -7,2 -9,9 +2,7
Dont EBE sur contrats joueurs 3,9 4,7 -0,8
Amortissements joueurs 5,1 8,1 +3,0
Autres amortissements et autres charges -0,6 0,7 +1,3
Résultat opérationnel courant -7,8 -14,0 +6,2
Résultat avant impôt -9,3 -15,4 +6,1
Résultat net part du Groupe -9,4 -14,1 +4,7

L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) progresse de +1,9 M¤ pour s'établir à -3,3 M¤. Il bénéficie de la poursuite du plan de réduction des charges de personnel (-0,7 M¤ vs N-1) ainsi que de la baisse des achats et charges externes (-1,0 M¤ vs N-1), mais subit l'impact de la non-qualification en phase de groupe de Coupe d'Europe sur les revenus (-7,3 M¤ environ par rapport au 31 décembre 2013). Il reste encore pénalisé par la charge liée au dernier semestre de la taxe exceptionnelle sur les hautes rémunérations (« taxe à 75% ») qui représente 2,0 M¤ au 31 décembre 2014. Le report du trading joueurs se traduit par une baisse de 0,8 M¤ de l'EBE sur contrats joueurs.

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) s'élève à -7,8 M¤, s'améliorant de 6,2 M¤ par rapport au premier semestre du précédent exercice. Il bénéficie d'une réduction des dotations aux amortissements sur contrats joueurs de 3,0 M¤, conformément à la stratégie mise en place, ainsi que d'une reprise de provision sur litiges de 2,2 M¤.

Depuis 4 ans, le Groupe est ainsi parvenu à une diminution de 27% des frais de personnel (36,4 M¤ au 31/12/14 vs 49,6 M¤ au 31/12/10), essentiellement sur la masse salariale joueurs, et de 76% des amortissements joueurs (5,1 M¤ au 31/12/14 vs 21,7 M¤ au 31/12/10), soit une économie totale de près de 30 M¤ par rapport au 31 décembre 2010.

Le résultat financier est stable et s'inscrit à -1,5 M¤. Il intègre les charges financières liées à l'emprunt OCEANE de décembre 2010 (1,3 M¤), qui viendra à échéance le 28 décembre prochain.
Il est rappelé par ailleurs que dans le cadre du nouveau contrat de crédit syndiqué d'exploitation du 27 juin 2014, ICMI et Pathé, en leur qualité de principaux titulaires des OCEANE 2010 se sont engagés à approuver, sous certaines conditions, le refinancement de leurs créances au titre desdites OCEANE afin qu'elles ne fassent pas l'objet d'un remboursement à ICMI et Pathé avant le 31 décembre 2017. OL Groupe s'est ainsi engagé à mettre en place un refinancement des OCEANE 2010 dont les modalités seront arrêtées, et la mise en place effectuée, avant le 15 septembre 2015.

Le résultat net part du Groupe est en amélioration de +4,7 M¤ (+33%) et s'établit à -9,4 M¤ (-14,1 M¤ en N-1).

 

3/ Un bilan consolidé en pleine mutation

Le total du bilan au 31 décembre 2014 s'élève à 388 M¤, en progression de +109 M¤ par rapport au 31 décembre 2013.

Sur les 12 derniers mois, le bilan est marqué par une forte hausse de l'actif immobilisé Grand Stade (+124 M¤) reflétant l'état d'avancement des travaux de construction initiés depuis le 29 juillet 2013, tandis que la réduction de l'actif net joueurs se poursuit inversement (-7,1 M¤) pour s'établir à 13,3 M¤ au 31 décembre 2014.

Parallèlement et conformément à la stratégie du Groupe, l'actif net comptable « joueurs » a diminué de 106,1 M¤ depuis le 31 décembre 2010. La valeur de marché de l'effectif joueurs qui comprend une part importante de joueurs formés à l'Academy OL, basée sur le site « Transfermarkt.de » et révisée par OL Groupe, atteint 124,4 M¤ au 31 décembre 2014. Il en résulte ainsi un record de plus-values potentielles estimé à 111,1 M¤ au 31 décembre 2014 (contre 87,6 M¤ en N-1), issu notamment de la valeur de marché des jeunes joueurs formés à l'Academy OL, qui représente désormais plus de 100 M¤, soit 90% des plus-values potentielles estimées au 31 décembre 2014.

La trésorerie globale, hors endettement, du Groupe s'établit à 34,6 M¤ au 31 décembre 2014. L'emprunt obligataire lié au Grand Stade représente 102,1 M¤ au 31/12/14 en lien avec les deux premières émissions obligataires réalisées en février et septembre 2014 par la société Foncière du Montout, filiale à 100% d'OL Groupe. Ainsi, l'endettement net de trésorerie du Groupe, y compris le solde net entre les créances et les dettes joueurs (+2,4 M¤) et hors OCEANE 2010 (23,0 M¤), s'élève à 97,5 M¤ au 31 décembre 2014.

 

4/ Résultats sportifs au 24 février 2015

  • Equipe masculine :
    • Championnat de France : 1ère place
    • UEFA Europa League : participation aux 2 tours de barrage de l'été 2014 et non-qualification en phase de groupe
    • Coupe de la Ligue : 1/8 de finale contre Monaco
    • Coupe de France : 1/16 de finale contre Nantes
  • Equipe féminine :
    • Championnat de France : 2ème place avec 2 matchs de retard
    • UEFA Womens' Champions League : 1/8 de finale contre le PSG
    • Coupe de France : qualification en 1/4 de finale contre Guingamp (01/03/15)

5/ Orientations stratégiques et objectifs à moyen terme

Lors du mercato hivernal 2014, l'Olympique Lyonnais a procédé à l'acquisition du contrat joueur de Maxwel Cornet en provenance du FC Metz pour 0,3 M¤ (contrat de 4,5 ans). Le contrat de Gaël Danic a quant à lui été résilié et Jérémy Frick a fait l'objet d'une mutation temporaire au Servette FC.

Les effets de la stratégie d'abaissement des charges d'exploitation et de capitalisation sur le centre de formation se poursuivent avec succès, en ligne avec les axes fondamentaux définis par le Financial Fair Play au niveau européen.

Concernant le Grand Stade, plusieurs étapes clés ont de nouveau été franchies au cours du 1er semestre 2014/2015 :

  • En septembre 2014, le contrat d'exploitation-maintenance a été signé avec Dalkia (filiale EDF).
  • En décembre 2014, la commercialisation conjointe de l'Euro 2016 (UEFA/OL) a été lancée, et le lancement des études relatives aux programmes de construction du centre d'entraînement mixte professionnel de Décines et d'un nouveau centre de formation mixte à Meyzieu a également été décidé.
  • En février 2015, le Permis de Construire de l' « ilot hôtellerie » a été délivré, à VINCI Immobilier, faisant suite à la signature antérieure de Promesses Unilatérales de Vente ; un accord a également été signé avec l'équipe technique de la Halle Tony Garnier de Lyon, via la société Triphasé, pour l'organisation de concerts géants dans le Grand Stade ; enfin, un partenariat a été conclu avec la ville de Décines.

La commercialisation du Grand Stade a connu, en novembre 2014, le lancement réussi d'un programme de « fan wall B to C » (mur des supporters), avec plus de 2 500 plaques vendues à date, ainsi que le lancement officiel de la commercialisation B to B du Grand Stade (loges 365, places VIP, salons, séminaires, conciergerie, etc...) lors d'une grande soirée des v½ux aux entreprises le 29 janvier 2015.

A moyen terme, l'Academy OL demeure au c½ur de l'exécution du plan stratégique du Groupe, avec une capitalisation toujours croissante sur les jeunes joueurs talentueux issus du centre de formation, fournisseur officiel de l'équipe première et source de plus-values potentielles très élevées. Le Groupe rappelle également son objectif de retrouver rapidement la Champions League, s'inscrivant dans une dynamique de développement des ressources afférentes, au service de la performance sportive et de l'essor économique du Groupe.

Enfin, la construction du « Parc Olympique Lyonnais » ouvert 365 jours par an, constitué du Grand Stade et de ses opérations connexes (hôtels, immeubles de bureaux, centre de loisirs et de remise en forme, etc...), devrait, à l'instar des autres grands stades modernes européens, générer une dynamique de croissance et de pérennisation des revenus du Groupe. L'arrivée dans le Grand Stade devrait également marquer un nouveau tournant dans la politique RSE du Groupe avec la mise en place d'une Cité de l'Innovation Sociale.

 

Prochain communiqué : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2014/2015, le 7 mai 2015 après Bourse.

 

OL Groupe

Tél : +33 4 26 29 67 00
Fax : +33 4 26 29 67 18

Email : dirfin@olympiquelyonnais.com
www.olweb.fr
Euronext Paris - compartiment C

Indices : CAC Small - CAC Mid & Small - CAC All-Tradable - CAC All-Share - CAC Consumer Services - CAC Travel & Leisure
Code ISIN : FR0010428771
Reuters : OLG.PA
Bloomberg : OLG FP
ICB : 5755 Services de loisirs

 

(1) Les procédures d'examen limité sur les comptes consolidés ont été effectuées, le rapport est en cours d'émission.


Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires
Communiqué intégral et original au format PDF :
http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-38903-cp-ol-groupe-240215.pdf

Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant