Mitsubishi Motors ne fait aucune prévision après le scandale

le , mis à jour à 13:12
0
 (Actualisé avec les précisions sur les commandes) 
    par Naomi Tajitsu 
    TOKYO, 27 avril (Reuters) - Contrairement à son habitude 
lorsqu'il publie ses résultats annuels, Mitsubishi Motors 
 7211.T  n'a annoncé mercredi aucune prévision pour l'exercice 
2016-2017 en cours, compte tenu des répercussions imprévisibles 
du scandale des tests d'économies de carburant truqués.  
    Il a également fait savoir que les commandes enregistrées au 
Japon avaient diminué de moitié depuis la révélation du scandale 
la semaine dernière. 
    "Depuis que nous avons publié notre communiqué le 20 avril, 
nos commandes quotidiennes locales ont diminué de moitié", a 
déclaré le directeur général adjoint Tetsuro Aikawa à la presse, 
faisant référence à la fois aux véhicules classiques et aux 
mini-véhicules. 
    Mitsubishi Motors a reconnu mardi qu'il avait falsifié les 
tests d'économies de carburant depuis 25 ans, soit depuis bien 
plus longtemps qu'il ne l'avait admis jusqu'à présent, et a 
annoncé la mise en place d'une commission d'enquête externe. 
  
    C'est la semaine précédente que le sixième constructeur 
automobile japonais avait annoncé cette falsification touchant 
625.000 véhicules produits depuis la mi-2013, dont le 
mini-véhicules eK, ainsi que 468.000 véhicules similaires 
construits pour Nissan Motor  7201.T .   
    Le constructeur n'en est pas à son premier scandale. Il 
avait reconnu, il y a plus de 15 ans, avoir systématiquement 
dissimulé des plaintes de la clientèle pendant plus de 20 ans.  
    Quelques années plus tard, son affilié dans les camions 
reconnaissait avoir tenu secrètes des informations au sujet de 
défauts potentiellement dangereux. Mais Mitsubishi Motors était 
parvenu à monter un renflouement qui avait été en partie financé 
par d'autres sociétés du groupe Mitsubishi.  
    Ce qui serait plus difficile cette fois-ci car plusieurs 
responsables desdites sociétés ont fait savoir qu'elles avaient 
leurs propres soucis financiers.  
    Le bénéfice d'exploitation de l'exercice 2015-2016, clos le 
31 mars dernier, a augmenté de 1,8% à 138,4 milliards de yens 
(1,1 milliard d'euros), au-dessus du consensus Thomson Reuters 
I/B/E/S le donnant à 129,62 milliards de yens. 
    Le chiffre d'affaires a progressé de 4,0% à 2.270 milliards 
de yens.   
    Le constructeur automobile a dit qu'il n'avait pas besoin 
d'une assistance financière pour faire face aux conséquences du 
scandale. 
    "Nous avons expliqué la situation à nos partenaires 
financiers, en particulier nos principales banques", a dit à la 
presse Yutaka Kabata, responsable des finances et de la 
planification. "Nous leur avons fait savoir que, le cas échéant, 
nous pourrions les solliciter pour une assistance mais pour le 
moment nous n'en voyons pas la nécessité". 
    L'action a clôturé en baisse de 2,76% en Bourse de Tokyo, 
avant l'annonce des résultats.              
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant