Les remèdes préconisés par le docteur Macron

le
8
Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes, diffusée jeudi soir sur France 2.
Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes, diffusée jeudi soir sur France 2.

C'était en quelque sorte le grand oral d'Emmanuel Macron, jeudi soir, sur France 2. Dans l'émission de David Pujadas, Des paroles et des actes, le ministre de l'Économie s'est un peu dévoilé aux téléspectateurs. Il a aussi confirmé ses pistes pour continuer à réformer la France alors que la Commission européenne met la pression pour une accélération des mesures, après le délai de deux ans accordé pour ramener le déficit français en dessous de 3 %. Après le passage en force de la loi Macron grâce au 49.3 à l'Assemblée nationale, beaucoup s'interrogent sur la volonté et même la capacité du gouvernement et de François Hollande à mener encore des réformes sur le plan économique. L'ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée et conseiller économique du président a clairement exprimé sa volonté d'aller plus loin, même s'il est encore resté vague sur l'ampleur des ajustements à venir. L'assurance-chômage"Le système est de manière récurrente en déficit, donc il faut une réforme, a-t-il expliqué à propos de l'assurance-chômage. Quand nous sommes dans une situation de chômage de masse comme depuis plusieurs années, le système que l'on a conçu durant les 30 glorieuses n'est plus adapté." Le ministre a confirmé que les partenaires sociaux allaient devoir renégocier les règles d'indemnisation décidées en 2014 pour qu'elles soient plus incitatives à la reprise d'un emploi. Par la dégressivité des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 13 mar 2015 à 14:00

    APPAREMMENT IL NE LUI A PAS ÉTÉ DEMANDER DE FAIRE DES ÉCONOMIES SUR LES 57,7% (BUDGET DE L'ÉTAT)QUE LE GOUVERNE PRÉLÈVE SUR LA PRODUCTION DE RICHESSES FAITES PAR LES FRANÇAIS

  • Opapaud le vendredi 13 mar 2015 à 13:22

    Un crâne d'oeuf de plus...La France est bien le pays des mères poules. Et pendant ce temps là, le pays est racheté, par des acteurs plus dynamiques, tant mieux pour les habitants.

  • M8758408 le vendredi 13 mar 2015 à 12:38

    L'art et la manière de noyer le poisson, de la parlote mais rien de concret.C'est lamentable!

  • M7097610 le vendredi 13 mar 2015 à 12:32

    toujours à s'occuper de reformer le secteur privé mais jamais rien dans le public !

  • M7097610 le vendredi 13 mar 2015 à 12:31

    les 37 régimes de retraite, les sous préfectures qui ne servent à rien... on reforme quand ?

  • fquiroga le vendredi 13 mar 2015 à 12:25

    ""Le système est de manière récurrente en déficit, donc il faut une réforme, a-t-il expliqué à propos de l'assurance-chômage"". Et les comptes de l'eta et sa plétore de fonctionnaireset élus budgetivores?????? Pas desoin de reforme???????

  • MAUMIC le vendredi 13 mar 2015 à 12:13

    Attention ils s'avent flotter

  • M8609467 le vendredi 13 mar 2015 à 12:11

    on aurait wals qui parlait, il s'est énervé avec le FN , il a eviter de répondre aux questions, ce banquier qui ne connait pas le peuple jamais élu un extrème droite comme wals. a mettre dans un couffin et a jeter dans l'eau