Les prix des fruits et légumes atteignent un record en France

le
12
LES FRUITS ET LÉGUMES AU PLUS HAUT EN FRANCE
LES FRUITS ET LÉGUMES AU PLUS HAUT EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Les prix des fruits et des légumes ont atteint cette année un record en France, avec une hausse respective de 18% et 10% par rapport à 2015, selon le baromètre annuel de Familles rurales publié mardi dans le quotidien La Croix.

"Depuis le début de l'observatoire, les prix n'ont jamais été aussi élevés : 4,10 euros pour un kilo de fruits et 2,30 euros pour 1 kilo de légumes", souligne l'association dans son dixième observatoire estival.

La pomme de terre (+ 37%), la fraise (+ 36%), le melon (+ 17%), la cerise (+ 17%) et la courgette (+ 17%) enregistrent les plus fortes hausses.

"Si un ménage veut suivre les préconisations de l'Organisation mondiale de la santé, soit la consommation de 400g de fruits et de légumes par jour, le budget devient considérable", souligne le président des Familles rurales Dominique Marmier dans les colonnes de La Croix.

Les fruits et légumes français restent toutefois compétitifs par rapport à leurs homologues étrangers : neuf produits sur seize observés sont en moyenne moins chers quand ils proviennent de France.

Quant aux fruits et légumes bio, ils restent globalement plus chers que les produits conventionnels, avec un écart qui s'accentue par rapport à 2015 pour les fruits (+ 2,85 euros) comme pour les légumes (+ 1,80 euros).

Les commerces hard-discounts restent eux moins chers en termes de prix, même si l'écart avec les hyper et supermarchés se resserre, note l'association.

(Marine Pennetier, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MrZephyr il y a 4 mois

    Mucius, je suis maraîcher/primeur, je peux vous garantir que la réglementation phyto n'y est absolument pour rien, plutôt la météo & les hivers à la cDe plus, la bio n'est pas subventionnée, contrairement à l'agriculture conventionnelle. Donc, en résumé, plus il y aura de bio, moins vous payerez d'impôts.On peut aussi rajouter que la bio mécanise peu, donc crée des emplois. ( ~ 1ouvrier/2Ha en bio, contre 1ouvrier/8Ha en conventionnel ) Donc moins d'assistés. Je peux continuer la liste.

  • tttt9 il y a 4 mois

    il ne faut pas acheter un tél portable à 700 Eur.

  • M140210 il y a 4 mois

    Heureusement que je ne paie pas les fruits et légumes aussi chers, et certainement en grandes surfaces, et ni des fruits et légumes espagnols.

  • lorant21 il y a 4 mois

    C'est n'importe quoi cette année: mon petit producteur manque de tomates fin août et il a déjà des potimarrons!

  • patmat63 il y a 4 mois

    ils ne sont pas bons... C EST Degueulas, qu'ils les gardent !

  • 31batso il y a 4 mois

    Contrairement à ce qu'a indiqué le spécialiste en agriculture mucius, le manque de production des fruits et légumes n'est pas du au manque d'engrais et de pesticides, mais à cause de la météo (encore heureux qu'on ne puisse la changer) : il a trop plu pendant Mai et Juin, juste au moment des floraisons des fruitiers, et trop d'eau n'est pas bon pour les semis. Ceux qui ont des serres, n'ont pas eu ce manque de productivité au niveau des légumes.

  • M107412 il y a 4 mois

    Tout à fait d'accord avec M4847127

  • M4847127 il y a 4 mois

    Moi je dis vive le jardin potager de mes parents avec haricots verts, tomates, concombres, courgettes, aubergines, salades, et les légumes sont bons, le gout est la et pour pas cher, il suffit juste de l'huile de coude. Avec les haricots vous pouvez par exemple faire des bocaux pour l'hiver.

  • kpm745 il y a 4 mois

    Il faut apprendre à adapter sa consommation selon les saisons. Il y a encore peu de temps, on ne mangeait pas de tomates toute l'année

  • mucius il y a 4 mois

    Cette hausse des prix, consécutive en partie à des restrictions sur l'utilisation des pesticides n'est qu'un début si on continue ces restrictions. S'il n'y a plus que du bio, manger une pomme coûtera 5 fois plus cher et il faudra augmenter les impôts pour donner des allocations fruits légumes aux assistés et embaucher des fonctionnaires en grand nombre pour "organiser" tout ça. Les politiciens sont pour.