Le salarié français devient le plus taxé de l'UE

le
18
Avant de disposer de 100 euros de pouvoir d'achat réel, le salarié moyen français supporte 135 euros de charges et d'impôts. (© Fotolia)
Avant de disposer de 100 euros de pouvoir d'achat réel, le salarié moyen français supporte 135 euros de charges et d'impôts. (© Fotolia)

Pour la 7e année consécutive, l’Institut économique Molinari publie le fardeau fiscal et social de l’employé moyen au sein l’Union européenne (UE), grâce à des données calculées par EY. Ce classement présente la spécificité de fournir la pression fiscale et sociale réellement supportée par les salariés moyens, pour l’année en cours avec une méthodologie robuste et uniforme dans toute l’UE.

Comme l’an passé, les trois champions de la fiscalisation du salarié moyen sont la Belgique, la France et l’Autriche, mais l’ordre d’arrivée sur le podium 2016 évolue, explique l’Institut Molinari :

1. La France devient la championne de la fiscalité de l’Union européenne, avec 57,53% de taxation et une libération fiscale et sociale le 29 juillet.

2. La Belgique abandonne la première place qu’elle détenait depuis 2010, avec 56,9% de taxation et une libération fiscale et sociale le 27 juillet. C’est la conséquence d’un ambitieux «tax shift » réduisant les charges sociales.

3. L’Autriche reste 3e, en dépit d’une baisse significative de l’impôt sur le revenu, avec 54,7% de taxation et une libération fiscale et sociale le 19 juillet.

Situation unique au sein de l’Union

Avant de disposer de 100 euros de pouvoir d’achat réel, le salarié moyen français supporte 135 euros de charges et d’impôts. Par comparaison la moyenne de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 4 mois

    Il faut bien financer le train de vie de l'état, de nos fonctionnaires et régimes spéciaux qui ont une partie de leur salaire qui est hors cotisation salariales (entre 30 et 50%) et qui de toute façons paient entre autre des cotisations retraites très faibles (exemple pour un cadre dans le public 6,1% et un employé dans le privé 8,5%, ne sachant pas la cotisation que verse un cadre du privé)

  • M3366730 il y a 4 mois

    LE SAVIEZ VOUS : dans le privé les entreprises payent un taux global de cotisations patronales de 16% et dans le public et régimes spéciaux c'est en moyenne 74% (donc une majorité des cotisations retraites sont en fait payées par les contribuables au lieu des fonctionnaires et para-public) http://www.sauvegarde-retraites.org/communiques-de-presse-retraite.php

  • M3366730 il y a 4 mois

    A LIRE ET Signez notre pétition pour rendre aux retraités du privé le contrôle de leurs caisses ! (qui sont depuis au moins 2012 gérés par des fonctionnaires, un comble) http://www.sauvegarde-retraites.org/campagne-d-action-retraite.php

  • SuRaCtA il y a 4 mois

    Encore un trophé de plus pour cavamieux 1er, après les record de dettes, de nombre de chomeurs, de poid de la dette/PIB en temps de paix...

  • SuRaCtA il y a 4 mois

    Il y a des titres dont on se passerait bien...

  • cben il y a 4 mois

    On est Champion ! Merci les gars, champions d'Europe, c'est pas mal, reste la Corée du Nord... et aucun politique ne propose de baisser les taxes salariales.. Par contre pour les retraités pourquoi pas faire un effort.. On marche sur la tête !

  • M2766070 il y a 4 mois

    J y crois pas, en plus on est dans l UE on risque rien ...

  • jep02 il y a 4 mois

    la France va beaucoup mieux. Il suffit de lire les infos du jour.

  • gjack il y a 4 mois

    Pour une fois qu'on est premier quelque part ....

  • M2286010 il y a 4 mois

    jean-coq; heureusement les charges patronales sont comprises dans les 57.53% !! Le calcul est le suivant: pour 100 € net salarié, le montant total des charges est de 135 €. Soit un coût de 235 € pour l'employeur et 135 €/235 €=57.53%.