Le high yield européen reste intéressant

le
0

(NEWSManagers.com) - Après une année 2014 contrastée où il a fortement progressé avant l'été pour ensuite chuter lourdement sur fond de volatilité accrue, le high yield européen pourrait offrir des perspectives intéressantes. " En 2015, les performances sont susceptibles d'être plus attractives, en dépit toutefois d'un environnement marqué par une plus grande volatilité" , a estimé le 25 novembre Andrei Gorodilov, gérant de Fidelity spécialiste du high yield, à l'occasion de la conférence annuelle de la société.

Dans le sillage de la correction, les valorisations sont devenus plus intéressantes et les coupons vont continuer de représenter une source de rendement stable dans un contexte de défauts limités. Dans un contexte de politique monétaire toujours accommodante, " les taux d'intérêt vont rester artificiellement contenus, limitant ainsi les défauts et favorisant la demande de produits générateurs de rendement" , explique Andrei Gorodilov. Cela dit, Fidelity estime que les investisseurs vont devoir revoir leurs anticipations de performance. Ils ne toucheront plus 7% comme auparavant, mais plutôt 5%.

Avec la poursuite d'une politique accommodante du côté de la BCE et de la morosité de la conjoncture, la volatilité est appelée à persister. Ce qui ne va pas améliorer la liquidité d'une classe d'actifs souvent illiquide. Andrei Gorodilov remarque au passage que la détérioration de la liquidité sur le marché secondaire européen n'est pas près de disparaître. " C'est un phénomène structurel post-crise qui n'est pas près de s'améliorer en raison notamment de la réglementation qui oblige les banques à se désendetter" , relève Andrei Gorodilov.

Le spécialiste, qui gère notamment le FF European High Yield Fund, souligne l'importance dans ce contexte de disposer d'un coussin de cash et de titres à très court terme pour faire face aux éventuels soucis de liquidité et éviter les ventes forcées. Andrei Gorodilov souligne par ailleurs l'importance de s'intéresser de très près au management des entreprises. Il ne s'agit pas seulement d'investir dans du papier obligataire. " Nous investissons dans des activités industrielles" , rappelle le gérant de Fidelity.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant