L'épargne salariale souffre d'une méconnaissance de la part des salariés

le
3

(NEWSManagers.com) - En 2014, près de la moitié des salariés interrogés (soit 47 % sur un échantillon de 600 personnes) indique disposer d'une épargne salariale. Tel est le constat de départ du Baromètre 2014 réalisé par l'Institut Harris Interactive pour le compte du Club de l'épargne salariale et présenté le 4 décembre. En 2010, ils n'étaient que 33 %.

Parmi les principaux enseignements, on apprend que pour 54 % des sondés, l'épargne salariale doit servir de complément de revenus pour la retraite. Pour 42 %, elle servira de réserve d'argent pour faire face à des dépenses imprévues.

L'épargne salariale souffre d'une méconnaissance de la part des salariés des dispositifs qui leur sont proposés. Seuls 69 % disent avoir une bonne connaissance des différentes solutions mis à disposition dans leur entreprise.

Dans l'ensemble, la perception de la gestion et de l'information de leur épargne salariale est mitigée. Si 73 % des sondés se disent satisfaits de la gestion de leur compte, ils sont 55 % à être satisfaits des performances et 59 % réclament davantage de clarté pour l'information qui leur est fournie sur leurs placements. La communication reste donc encore à améliorer.

Pour les salariés qui épargnent pour leur retraite, les placements financiers externes à l'entreprise constituent le premier investissement pour atteindre leur objectif : PEA, livrets, assurance vie et actions pour 62 %, produits d'épargne interne (PEE, Perco, article 83) pour 46 %. Les biens immobiliers sont choisis par 36 % des sondés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1158399 le mardi 16 déc 2014 à 10:49

    De quoi se mêle l'Etat ? Si les salariés ne souhaitent pas épargner c'est aussi respectable que ceux qui souhaitent épargner. Mais d'imposer un système en faisant croire que c'est un complément de salaire, c'est prendre les salariés pour des neuneus !

  • jean4178 le lundi 15 déc 2014 à 18:20

    on essaye de préparer le terrain... pour que les gens orientent leur épargne salariale à financer le déficit sans fond de l'argirc et de l'arco...

  • abacchia le lundi 15 déc 2014 à 17:40

    NON ! L'épargne salariale, tels que les PEE et/ou PERco, par exemple, souffrent de la complexité et des aléas administratifs dont dépendent la "bonne déclaration" d'un plan d'épargne salarial... Comme à chaque fois, hélas, qu'un texte a l'outrecuidance d'accorder une exonération fiscale et/ou sociale à la moindre chose dans ce pays ! C'est tout, il n'y a rien d'autre !!!