Groupama renforce son activité d'épargne en unités de compte

le
0

(NEWSManagers.com) -

Groupama poursuit à marche forcée la transformation de son activité d'assurance vie – épargne en France. Engagé dans une stratégie de développement ciblé visant à réduire la part des fonds euros au profit des unités de compte (UC), l'assureur mutualiste semble avoir réussi son pari. " L'activité d'assurance vie épargne n'a plus rien à voir avec ce qu'elle était fin 2011 " , a noté Thierry Martel, directeur général de Groupama, lors de la présentation des résultats annuels du groupe ce jeudi 17 mars. De fait, à fin 2015, la part des UC dans la collecte brute d'épargne retraite individuelle en France a atteint 31,5% contre 29,4% fin 2014 et, surtout, 14% fin 2011. Un pourcentage significatif et bien supérieur à celui du marché français : en effet, selon les chiffres de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA), les UC ont représenté 20,9 % de la collecte de l'ensemble du marché.

Le constat est identique au niveau des encours et des stocks. Ainsi, à fin 2015, les UC représentent 20,7 % des encours totaux d'épargne individuelle, contre 17,6 % à fin 2014 et, surtout, 7,1% fin 2011. Cette évolution est à la fois liée " aux transferts Fourgous de certains portefeuilles et à des arbitrages des fonds euros vers les unités de comptes pour d'autres portefeuilles " , a souligné Benoît Maes, directeur financier de Groupama.

Cette volonté assumée de donner la priorité aux unités de compte au détriment des fonds euros s'est ressentie sur la collecte nette. Si Groupama a enregistré 400 millions d'euros de collecte nette sur les unités de compte en France, l'assureur a subi une décollecte nette de 1,3 milliard d'euros toujours sur le marché français. Pour autant, en épargne retraite individuelle en France, le chiffre d'affaires de Groupama est stable à fin 2015, " la baisse de l'activité en euros (-2,9%) étant compensée par la forte hausse des contrats UC (+7,3%) " , indique l'assureur dans un communiqué. Globalement, en incluant les activités de santé et de prévoyance, le chiffre d'affaires de Groupama en assurance de la personne en France ressort à 5,3 milliards d'euros à fin 2015, en hausse de 0,7% par rapport à fin 2014.<

Par ailleurs, à l'occasion de la présentation de ses résultats, le groupe mutualiste a fait un rapide point d'étape sur son bilan et la structure de ses actifs. Ainsi, à fin 2015, Groupama affiche 74,7 milliards d'euros d'actifs, en légère baisse par rapport de fait de données publiées en valeur de marché. " 2015 finalise notre démarche et notre politique de réduction des risques de notre bilan " , a tenu à souligner Fabrice Heyriès, directeur général adjoint de Groupama. De fait, l'assureur a poursuivi sa politique de réduction de son portefeuille actions qui représente désormais 6,7 % de ses actifs contre 7,5% fin 2014. Net des couvertures, le portefeuille actions représente désormais 5% du portefeuille d'actifs au 31 décembre 2015 contre 5,3 % au 31 décembre 2014. Groupama a également annoncé que le montant de ses plus-values latentes s'élèvent à 10,2 milliards d'euros à fin 2015.

En prenant en compte l'ensemble des activités et du périmètre du groupe, Groupama a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de–,7 milliards d'euros, en progression de 0,9%. Son résultat opérationnel économique s'établit, pour sa part, à 163 millions d'euros contre 129 millions d'euros fin 2014, soit une croissance de 26% sur un an. Enfin, son résultat net ressort à 368 millions fin 2015 contre 257 millions d'euros fin 2014, soit un bond en avant de 43% en l'espace d'un an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant