Fronde patronale : le cri d'alarme des petits patrons

le
7
Manifestation patronale à l'appel de la CGPME, le 1er décembre, à Paris.
Manifestation patronale à l'appel de la CGPME, le 1er décembre, à Paris.

L'exaspération est palpable. Invités à s'exprimer sur la situation de leur entreprise au travers de commentaires sur Le Point.fr, les patrons de petites et moyennes entreprises se sont épanchés sur de longues lignes, la semaine dernière en parallèle de la mobilisation patronale à l'appel du Medef, de la CGPME et de l'UPA. Premier réflexe, se distinguer à tout prix des patrons du CAC 40 et de leur rémunération dépassant l'imagination. À l'image de Foliv : "Les patrons des TPME ne sont pas des nantis qui se gavent à coup de stock options et bonus énormes." Ce lecteur du Point.fr veut convaincre le reste de la population que les chefs d'entreprise sont "souvent plus proches de (leurs) salariés que d'un patron type du Medef". "Petit patron (comme le plus grand nombre), je gagne 3 000 euros par mois, pour lesquels je paie en impôts et en prélèvements obligatoires un peu plus 65 00 euros", assure Enviedailleurs."Heureux d'avoir la parole" Nombreux sont ceux qui disent même s'être privés de salaires pendant des mois, voire des années, pour assurer la survie de leur business. Une tendance encore accentuée par la violence et la durée de la crise, plus de six ans. "Artisans depuis 30 ans, nous travaillons ensemble ma femme et moi. Je n'y arrive plus, sur les 6 derniers mois, je me suis versé que 3 demi-salaires, et 3 autres mois rien ! Nous vivons sur notre épargne", constate Sdym, visiblement amer, mais "heureux d'avoir la parole". La situation...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le mardi 9 déc 2014 à 06:31

    on est arrivé à l'os.

  • paspil le lundi 8 déc 2014 à 22:51

    l'agneau bele et se fait tondre un coup à droite un coup à gauche... A la CGT ils savent au moins se faire entendre... Sarko a revalorisé les retraites à la sncf et Hollande il a touché à rien.

  • paspil le lundi 8 déc 2014 à 21:08

    certains donnent d'autres recoivent ... si vous n'etes pas remerciés dans cette vie ce sera dans la prochaine ...

  • fignar le lundi 8 déc 2014 à 20:57

    et ils ne parlent pas de tous ces organismes para-publics qui vous réclament des taxes sur le chiffre d’affaire et obligent à remplir encore et toujours des imprimés .Personnellement ,j'ai fermé quand l'ADAGP m'a demandé 4% de mon chiffe d'affaire (pour une marge brute de 10% du CA)

  • jeepinv le lundi 8 déc 2014 à 19:52

    Faire le ménage au RSI et autres organismes totalement nuls créerait certainement plus d'emplois que la réforme envisagée des professions libérales.

  • gmex28 le lundi 8 déc 2014 à 19:49

    De plus en plus d'indépendants quittent le rsi pour s'assurer ailleurs de manière légal en appliquant le droit européen. Le Rsi est une entreprise privée mandatée par l'état pour récupérer les cotisations des indépendants. Elle paient des impôts, le sri est une mutuel comme une autre.....

  • ccondem1 le lundi 8 déc 2014 à 19:08

    Ne vous fatiguez pas à aligner les évidences : aucune chance d'être entendus ! ;-)