«Econocom veut devenir l'un des acteurs majeurs de la transformation digitale»

le
0
Jean-Philippe Roesch, le directeur général d'Econocom. (© G. Uferas)
Jean-Philippe Roesch, le directeur général d'Econocom. (© G. Uferas)

Le groupe est-il en bonne voie pour atteindre les objectifs de son plan stratégique pour 2017 ?

Jean-Philippe Roesch : Nous con­si­dérons aujourd’hui que nous sommes en ligne avec le plan de marche. Nous connaissons une bonne année, alors que l’an dernier avait été un peu plus difficile du fait de l’intégration d’Osiatis, aujourd’hui achevée. Pour atteindre nos objectifs, nous avons besoin d’un bon niveau de croissance interne, à l’image des 13% réalisés au premier semestre. Sur la période, nous avons également dégagé un résultat opérationnel courant significativement supérieur à celui de l’an passé, et ce en dépit d’une saisonnalité défavorable. Le comité exécutif a réitéré sa confiance dans la faisabilité des objectifs que nous nous sommes fixés à fin 2017, à savoir un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros et un résultat opérationnel courant de 150 millions d’euros, avec une marge opérationnelle courante de l’ordre de 5%. La priorité de ce plan est d’investir pour gagner des parts de marché et de devenir l’un des principaux acteurs de la transformation digitale de nos clients. Son enjeu majeur est la croissance.

Faudra-t-il encore de nombreuses acquisitions pour y parvenir ?

Jean-Philippe Roesch : Pas nécessairement, même si cela dépend de la taille de nos prochai­nes cibles. Aujourd’hui,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant