Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Souscription de parts de SOFICA : avantages et contraintes
Dernière mise à jour le : 24/10/2018

gnepphoto/Shutterstock / gnepphoto

gnepphoto/Shutterstock / gnepphoto

Financer la production audiovisuelle et cinématographique française par le biais d'une SOFICA vous permet de réduire le montant de votre Impôt sur le Revenu (IR). La perte en capital est presque certaine et les contraintes importantes (aucune garantie ni liquidité). L'avantage fiscal reste le principal atout des SOFICA.

L'avantage fiscal d'une SOFICA

Investir dans une SOFICA permet de réduire le montant de votre IR de 30 % du montant de votre investissement. Toutefois, ce taux est majoré à 36 % si la SOFICA s'engage à réaliser au moins 10 % de ses investissements dans des sociétés de production et à 48 % si la SOFICA consacre au moins 10 % de ses propres investissements à des dépenses d'œuvre de fiction, de documentaires et d'animation sous forme de série ou à l'acquisition de droits portant exclusivement sur les recettes d'exploitation des œuvres cinématographiques ou audiovisuelles à l'étranger.

Le taux de réduction d'IR dépend donc de la politique d'investissement suivie par la SOFICA. La notice d'information de chaque SOFICA est explicite à ce sujet.

A savoir

Votre investissement en SOFICA ne doit pas dépasser 25 % du revenu net global de votre ménage et 18.000 €.

Dès lors, souscrire au capital d'une SOFICA procure une réduction maximale d'IR égale à 48 % x 18.000 €, soit 8.640 €.

A savoir

Sur votre déclaration de revenus, vous devez déclarer le montant de votre investissement au capital d'une SOFICA dans la rubrique «Autres réductions et crédits d'impôts» du formulaire 2042 C en case 7FN (taux de réduction de 30 %), 7GN (36 %) ou 7EN (48 %).

Investir dans une SOFICA: ni garantie, ni liquidité

Les SOFICA garanties n'existent plus. En souscrivant des parts de SOFICA, vous vous exposez à une perte en capital. D'ailleurs, celle-ci est quasi certaine, sauf en cas de succès public exceptionnel. Elle varie entre 10 % et 60 % du montant investi, selon les données historiques disponibles.

Votre investissement au capital d'une SOFICA est par ailleurs bloqué pendant au moins cinq années: il n'existe aucun marché organisé permettant de revendre ses parts (ou d'en acheter). En cas de retard dans le développement des projets portés par la SOFICA, l'indisponibilité peut même durer jusqu'à 10 ans.

SOFICA: un double avantage fiscal

Compte tenu des contraintes de ce type d'investissement, la défiscalisation au titre de l'IR est le principal intérêt d'un investissement au capital d'une SOFICA. Cependant, il existe un second avantage, là encore d'ordre fiscal.

Ainsi, à l'issue de la période d'investissement, vous dégagez une plus-value ou une moins-value. Dans ce second cas, bien plus probable, vous pouvez compenser la moins-value par une plus-value enregistrée sur d'autres investissements en valeurs mobilières. Par ailleurs, cette moins-value est reportable 10 ans.

A noter

Malgré l'avantage fiscal procuré par l'achat de part de SOFICA, le rendement de ce type d'investissement est rarement positif et plus souvent limité à 3 % par an.

Acheter des parts de SOFICA permet de réduire le montant de votre IR. Toutefois, vous devez accepter de conserver vos titres au moins cinq ans. L'intérêt de ce type d'investissement est avant tout fiscal, en dehors du plaisir personnel de financer le septième art, car la perte en capital est presque certaine.

Annonces immobilières