Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le complément à l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)
Dernière mise à jour le : 29/04/2021

Pour percevoir le complément d'AAH en plus de l'AAH, vous devez respecter certaines conditions crédit photo : goodluz/Shutterstock / goodluz

Pour percevoir le complément d'AAH en plus de l'AAH, vous devez respecter certaines conditions crédit photo : goodluz/Shutterstock / goodluz

Le complément de ressources attribué, sous conditions, aux bénéficiaires de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est supprimé depuis le 1er décembre 2019. Toutefois, si vous perceviez cette aide jusqu'à cette date, vous pouvez continuer d'en bénéficier si vous remplissez ses conditions d'attribution, pendant une durée maximale de 10 ans.

Sommaire:

  • Les conditions d'attribution du complément d'AAH
  • Les démarches pour obtenir le complément d'AAH
  • Le montant du complément d'AAH et sa durée d'attribution

Les conditions d'attribution du complément d'AAH

Le complément de ressources peut être versé à chaque membre d'un couple bénéficiaire de l'AAH. Toutefois, il est interdit de cumuler complément à l'AAH et Majoration pour la Vie Autonome (MVA).

Pour bénéficier du complément d'AAH, vous devez respecter les conditions suivantes:

  • Avoir un taux de handicap égal ou supérieur à 80 %.
  • Avoir une capacité de travail, définie par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), inférieure à 5 %.
  • Percevoir l'AAH à taux plein ou en complément d'une pension de retraite, d'invalidité ou d'une rente d'accident du travail.
  • Ne pas avoir perçu de revenu du travail au moins un an à la date de dépôt de vote demande.
  • Disposer d'un logement indépendant.

A savoir

Vous ne pouvez pas bénéficier du complément d'AAH si vous êtes logé au sein d'une structure dotée de locaux communs et de services collectifs (résidence services, par exemple). De même si vous êtes hébergé gratuitement au domicile d'une personne qui n'est pas la personne avec qui vous vivez en couple (mariage, PACS, concubinage).

L'AAH peut être complétée par la Majoration pour la Vie Autonome (MVA) d'un montant mensuel de 104,77 € à condition:

  • D'avoir un taux d'incapacité au moins égal à 80 %.
  • De percevoir l'AAH à taux plein ou en complément d'une pension vieillesse (retraite), invalidité ou d'une rente accident du travail ou percevoir l'Allocation Supplémentaire d'Invalidité (Asi).
  • De ne pas percevoir de revenu d'activité.
  • D'habiter un logement indépendant.
  • De bénéficier d'une aide au logement.

Le complément n'est pas cumulable avec la MVA.

Quelques rappels sur l'AAH

Pour percevoir l'AAH, vous devez:

Atteindre un taux de handicap d'au moins 50 %, selon les critères définis par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Être résident sur le territoire français, que vous soyez Français, de nationalité européenne ou autre (conditions spécifiques à remplir). Être âgé de plus de 20 ans. Avoir des ressources, éventuellement cumulées à celles de la personne avec qui vous vivez en couple, inférieures aux plafonds annuels définis.

Les démarches pour obtenir le complément d'AAH

Pour obtenir le complément d'AAH, vous devez remplir un formulaire spécifique et l'adresser à votre Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), de préférence par Lettre Recommandée avec Avis de Réception (LRAR).

Généralement, la réponse de la MDPH intervient dans un délai de quatre mois. En l'absence de réponse dans ce délai, votre demande est considérée comme ayant été rejetée.

Le montant du complément d'AAH et sa durée d'attribution

Le complément d'AAH s'élève à 179,31 € par mois. Ainsi, la garantie ressources (AAH + complément d'AAH) est de 1.082,91 € par mois (903, 60 +179,31).

Le complément d'AAH est accordé pour une durée allant d'un an à cinq ans, selon votre état de santé. Cette durée peut être prolongée si votre handicap n'est pas susceptible d'évoluer de manière favorable. Toutefois, cette prolongation est limitée dans le temps puisque le complément d'AAH ayant été supprimé depuis le 1er décembre 2019, les droits sont maintenus dans la limite de 10 ans.

A savoir

Lorsque l'allocataire travaille ou atteint l'âge légal de la retraite, le versement du complément d'AAH s'interrompt, sauf dans certains cas précis. En cas d'hospitalisation ou d'incarcération pour une durée supérieure à 60 jours, le versement du complément d'AAH cesse également.

Pour percevoir le complément d'AAH en plus de l'AAH, vous devez respecter un certain nombre de conditions. Son montant est fixe et s'élève à 179,31 €. Toutefois, la durée d'indemnisation varie selon votre situation.

Annonces immobilières