Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bourse: quand les femmes investissent, pourquoi sont-elles souvent plus performantes que les hommes?
Dernière mise à jour le : 21/10/2021

Les femmes sont-elles moins enclin à prendre des risques? crédit photo : fizkes/Shutterstock / fizkes

Les femmes sont-elles moins enclin à prendre des risques? crédit photo : fizkes/Shutterstock / fizkes

Contrairement aux idées reçues, les femmes seraient meilleures que les hommes lorsqu’elles interviennent sur les marchés financiers. Plusieurs études américaines font ainsi l’apologie des femmes comme professionnelles de la finance. Les femmes ont la réputation d’afficher un faible intérêt pour la bourse et d’être particulièrement adverses au risque. Toutes les statistiques montrent en effet qu’elles investissent beaucoup moins en bourse que les hommes.

Sommaire:

  • Un comportement féminin différent en bourse
  • En bourse, une plus grande aversion au risque permet d’éviter les baisses extrêmes
  • Placement boursier: un plus grand sang-froid est porteur
  • La vision à long terme: une tendance féminine

Un comportement féminin différent en bourse


Contrairement aux idées reçues, les femmes seraient meilleures que les hommes lorsqu’elles interviennent sur les marchés financiers. Plusieurs études américaines font ainsi l’éloge des femmes comme professionnelles de la finance. A ce titre, Hedge Funds Research, le cabinet d’étude spécialisé sur les hedge funds, des fonds spéculatifs, montre qu’entre 2005 et 2017, le retour moyen des fonds gérés par des femmes était de près de 60% contre une moyenne à 36%. En 2017, deux autres confirment cette conclusion. Elles ont été menées par deux groupes financiers américains: Fidelity Investments et Wells Fargo. Cette surperformance s’explique par un comportement différent des femmes sur les marchés financiers.

En bourse, une plus grande aversion au risque permet d’éviter les baisses extrêmes


Les femmes affichent une plus forte aversion au risque. Elles tentent ainsi de minimiser les pertes extrêmes. Les marchés financiers affichent parfois une forte volatilité et corrigent à la baisse. Ces périodes sont particulièrement pénalisantes pour construire une performance sur le moyen et le long terme. Il est primordial pendant ces périodes de limiter son exposition afin de pas enregistrer de pertes trop importantes. Les femmes ont tendance à réduire leur exposition en période de forte incertitude, contrairement aux hommes. Elles auraient aussi tendance à diversifier au maximum leur portefeuille d’actifs afin de limiter les risques. Ces comportements prudents permettent de générer une performance sur le long terme.

Placement boursier: un plus grand sang-froid est porteur


Les femmes feraient également preuve d’un plus grand sang-froid et auraient moins tendance que leurs homologues masculins à multiplier les transactions. Selon les enquêtes menées aux Etats-Unis, ces derniers cherchent à maximiser les profits en misant sur des opportunités de marché. Ils auraient ainsi tendance à modifier plus souvent et plus rapidement leurs choix en matière d’investissement que les femmes. Ils témoignent aussi d’une plus grande confiance quant à leur capacité à faire des choix, à prendre des décisions et surestiment souvent leur capacité à comprendre les marchés financiers.

La vision à long terme: une tendance féminine


Les femmes affichent bien plus souvent une vision à long terme et ne perdent pas de vue leur objectif final: préserver le capital et le faire fructifier, en diversifiant les risques. Ce comportement n’est pas le propre des professionnelles de la finance, mais de la plupart des femmes.

Les femmes sont moins nombreuses que les hommes à investir en bourse . Elles restent encore trop peu nombreuses dans la finance. Ainsi au niveau des hedge funds, moins de 5% d’entre eux dans le monde seraient détenus par des femmes. Dans la finance plus classique, si en Europe, près de la moitié des collaborateurs des banques et des compagnies d’assurance sont des femmes, elles sont beaucoup moins nombreuses que les hommes aux postes de direction.

Quand Euronext œuvre pour la féminisation du monde de la finance

Pour la première fois de son histoire, la Bourse de Paris est dirigée par une femme depuis le 15 mars 2021. Delphine d‘Amarzit a été nommée présidente-directrice générale d’Euronext Paris. Deux autres femmes sont déjà à la tête des bourses d’Amsterdam et de Lisbonne qui font parties des 6 bourses européennes que regroupe Euronext (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Dublin, Lisbonne, Olso). L’opérateur employé environ 32 % de femmes.

Annonces immobilières