Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

4 solutions pour augmenter le montantde votre future retraite
Dernière mise à jour le : 07/12/2020

Quelle stratégie mettre en place pour limiter votre baisse de revenus à la retraite? crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Quelle stratégie mettre en place pour limiter votre baisse de revenus à la retraite? crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Vos ressources diminueront lorsque vous partirez à la retraite. Selon votre statut et votre parcours professionnels, vos pensions représenteront entre 60% et 80% de vos derniers revenus d'activité. Pour limiter la casse, différentes stratégies peuvent être envisagées, comme travailler un peu plus longtemps, partir en retraite progressive, procéder à un rachat de trimestres ou souscrire un placement de long terme.

Sommaire:

  • Avoir une carrière bien remplie
  • Opter pour une retraite progressive
  • Procéder à un rachat de trimestres
  • Souscrire un placement pour la retraite

Avoir une carrière bien remplie

A l'heure de la retraite, le régime de base auprès duquel vous cotisez ne vous versera une retraite à taux plein de 50% que si vous avez validé une certaine durée d'assurance (entre 165 et 172 trimestres selon votre année de naissance) pendant votre carrière. A défaut, vous subirez une décote sur le taux de votre pension. Par ailleurs, si vous n'avez pas validé suffisamment de trimestres de cotisations, le montant de votre retraite sera également soumis à un coefficient de minoration.

Si vous vous trouvez dans une telle situation, vous aurez intérêt, si vous le pouvez, à accepter de travailler quelques trimestres ou années de plus pour bonifier le taux de liquidation de votre pension. Rappelons qu'à partir de 67 ans, vous bénéficierez d'une retraite au taux plein de 50 % de manière automatique, c'est-à-dire quelle que soit votre durée d'assurance. Et que les années travaillées après l'âge légal de départ en retraite vous ouvriront droit à une surcote si vous réunissez le nombre de trimestres requis pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

Bon à savoir

Les salariés nés à partir de 1957 doivent désormais attendre une année, à compter de la date où ils remplissent les conditions pour bénéficier d'une retraite de base à taux plein, pour demander la liquidation de leur retraite complémentaire. A défaut, cette dernière peut être réduite de 10 % pendant 3 ans. A l'inverse, ceux qui acceptent de différer sa liquidation peuvent bénéficier d'une majoration de 10% à 30% de son montant pendant un an.

Opter pour une retraite progressive

Si vous êtes salarié et souhaitez arrêter votre carrière en douceur, vous pourrez choisir de partir en retraite progressive. Vous percevrez ainsi une partie de votre pension et conserverez un emploi à temps partiel pendant quelques années, ce qui vous permettra de continuer à cotiser pour la retraite. Au départ, votre pension sera calculée en tenant compte de l'état de votre carrière à la date de votre départ en retraite progressive. Mais lorsque vous cesserez l'activité conservée, son montant sera recalculé en tenant compte des droits supplémentaires acquis dans le cadre de votre temps partiel.

A noter

Le dispositif de retraite progressive est ouvert aux salariés qui ont au moins 60 ans et qui justifient d'au moins 150 trimestres d'assurance validés dans les différents régimes de retraite de base. La durée du temps partiel conservé doit être comprise entre 40 % et 80 % de la durée de travail à temps plein applicable dans l'entreprise ou dans la profession.

Procéder à un rachat de trimestres

Si vous avez des périodes au cours desquelles vous n'avez pas ou peu cotisé pour la retraite, vous pouvez aussi envisager un rachat de trimestres pour améliorer votre future retraite de base. Ce dispositif permet de valider jusqu'à 12 trimestres au titre de vos années d'études supérieures et de vos années incomplètement cotisées (les années qui ne vous ont pas permis de valider quatre trimestres). Le coût d'un rachat dépend de trois paramètres: votre âge (plus vous êtes jeune et moins le rachat coûte cher), votre revenu moyen des trois dernières années et l'option de rachat choisie (rachat pour bonifier le taux de liquidation de votre retraite ou votre taux et votre durée d'assurance).

Bon à savoir

Les rachats volontaires de trimestres correspondant aux années d'études ou aux années insuffisamment cotisées sont intégralement déductibles de vos salaires imposables. Cette déduction vous procure une économie d'impôt proportionnelle au taux d'imposition de votre foyer.

Souscrire un placement pour la retraite

Dernière solution pour améliorer votre future retraite, vous pouvez souscrire un placement de long terme, type plan d'épargne retraite (PER) ou contrat d'assurance vie, dans lequel vous placerez vos économies. Cela vous permettra de disposer d'un pécule le moment venu, liquidable sous forme de rente viagère ou de capital récupérable en une ou plusieurs fois.

Vous pouvez aussi réaliser un investissement locatif à crédit, en direct ou via un fonds collectif type société civile de placement immobilier (SCPI), qui vous procurera un revenu complémentaire régulier. Souscrire un produit d'épargne dédié à la constitution d'une retraite supplémentaire à titre individuel permet de bénéficier d'une déduction fiscale en phase d'épargne. Mais en contrepartie, la rente ou le capital récupéré à la sortie sera imposable comme une pension de retraite ou comme une rente viagère à titre onéreux. Si vous êtes faiblement imposable, vous pouvez renoncer à cette déduction en phase d'épargne, ce qui vous permettra d'être moins fiscalisé à la sortie.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer