Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Un démarrage encourageant pour le plan épargne retraite (PER)
information fournie par Mingzi30/01/2020 à 09:55

Un démarrage encourageant pour le plan épargne retraite (PER) (Crédit photo: 123RF)

Un démarrage encourageant pour le plan épargne retraite (PER) (Crédit photo: 123RF)

Bruno Le Maire, le Ministre de l'économie et des finances, a annoncé que 84 000 PER ont été souscrits entre le lancement en octobre 2019 et le 31 décembre 2019, « le plus grand succès aujourd'hui que nous ayons obtenu en termes de création de produits financiers » a-t-il déclaré. Explications.

Le PER (Plan Épargne Retraite) est le nouveau produit d'épargne retraite lancé dans le cadre de la loi Pacte en octobre 2019. Les principaux banquiers et assureurs ont démarré la commercialisation de leur PER dès la fin de l'année dernière.

Bruno Le Maire, le Ministre de l'économie et des finances, a annoncé sur BFMTV que 84 000 PER ont été souscrits entre le lancement et le 31 décembre 2019, pour un montant de 485 millions d'euros.

« C'est le plus grand succès aujourd'hui que nous ayons obtenu en termes de création de produits financiers » a-t-il déclaré.

Un lancement dans des conditions favorables

Le PER a bénéficié de conditions favorables pour son lancement. En effet, le produit permet de déduire les versements des revenus imposables et la fin de l'année est la dernière ligne droite pour défiscaliser.

Ensuite, la loi PACTE prévoit une incitation pour les épargnants à transférer leur épargne de l'assurance vie vers le PER : jusqu'au 1er janvier 2023, tout rachat d'un contrat d'assurance vie de plus de 8 ans fera l'objet d'un abattement fiscal doublé par rapport aux règles habituelles, à condition que les sommes soit réinvesties dans un plan d'épargne retraite et que le rachat soit effectué au moins 5 ans avant le départ en retraite.

Pour Bruno Le Maire, l'objectif du PER est de flécher l'épargne des français vers l'économie réelle. Un objectif partagé par les assureurs car le contexte de taux durablement bas voire négatif met en risque la solvabilité des fonds en euros qui représentent 1 300 milliards d'euros d'encours. L'épargne retraite est une épargne de long terme et permet donc d'investir une part plus importante en actifs plus risqués.

Enfin, à partir du 1er octobre 2020, les PERP et contrats retraite Madelin seront fermés à la commercialisation : à partir de cette date, il ne sera plus possible d'ouvrir ces contrats, mais les versements sur les contrats existants demeureront toujours possibles. Les titulaires d'un PERP ou d'un contrat retraite Madelin ont la possibilité de transférer l'épargne de leur contrat vers un PER.

Les avantages du PER individuel

Avec le PER, le titulaire bénéficie d'une plus grande liberté d'utilisation de son épargne qu'avec le PERP ou le contrat Madelin au moment du départ en retraite : les retraits peuvent être effectués librement en rente ou en capital, en une fois ou de manière fractionnée.
Pendant la phase d'épargne, le PER offrira un cas de déblocage supplémentaire par rapport aux anciens contrats : il est en effet possible de débloquer l'épargne pour l'achat de la résidence principale.

Comme avec le PERP et le contrat Madelin, les sommes versées sur un PER individuel sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur le revenu (dans la limite du plafond prévu). Avec le PER, le titulaire a la possibilité de bénéficier de cette déductibilité, ou bien il peut, s'il le souhaite, choisir de ne pas déduire les sommes versées. Ce choix aura alors un impact sur la fiscalité de l'épargne à la sortie du PER. Ainsi, les sommes versées ayant donné lieu à déduction d'impôt à l'entrée seront fiscalisées. Pour les sommes qui n'ont pas donné lieu à déduction, l'imposition ne portera que sur les produits du capital.
 

3 commentaires

  • 03 février21:57

    Excellente idée cmaignan !!!


Annonces immobilières