Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Sète : privé d'électricité en plein hiver après le retrait de son compteur Linky par Enedis
information fournie par Boursorama avec Newsgene08/03/2021 à 15:52

Souffrant d'électrosensibilité, le quadragénaire était victime d'« atroces douleurs » depuis la pose de son compteur Linky en décembre 2020. (illustration) (Crédit photo : NG)

Souffrant d'électrosensibilité, le quadragénaire était victime d'« atroces douleurs » depuis la pose de son compteur Linky en décembre 2020. (illustration) (Crédit photo : NG)

Le locataire d'un logement HLM à Sète vit sans électricité depuis la mi-février. Souffrant d'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, le Sétois a demandé l'enlèvement de son compteur Linky récemment installé. Enedis a procédé à l'enlèvement du compteur traçant mais n'a pas réinstallé l'ancien compteur. Depuis cette date le quadragénaire vit sans chauffage, ni eau chaude et s'éclaire à la bougie. 

Le locataire d'un appartement HLM à Sète (Hérault) vit sans électricité et s'éclaire à la bougie depuis le 18 février. À cette date, Enedis a en effet fait enlever le compteur Linky qui avait été installé en décembre dernier dans son logement, rapporte France Bleu Hérault. L'homme pensait qu'un autre compteur serait installé à la place, mais il n'en a rien été.

Des douleurs liées à son électrosensibilité

Le locataire avait demandé l’enlèvement de son compteur Linky en raison d'une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques. Opéré il y a dix ans de l'oreille gauche, le quadragénaire avait commencé à souffrir « d'atroces douleurs » en permanence après la pose du compteur dans son logement. Ces douleurs disparaissaient une fois dehors.

Pour remédier à cette situation, le locataire a donc demandé à Enedis d'enlever son compteur Linky. Pour s'exécuter, le fournisseur d'électricité lui a demandé un certificat médical. Le document, rédigé par le médecin ORL du locataire, a été envoyé et le compteur traçant a été retiré.

Privé d'électricité en plein hiver

Mais il n'a jamais été remplacé. Depuis ce jour, le quadragénaire vit sans électricité. Sans chauffage ni eau chaude en plein cœur de l'hiver, l'homme n'a même pas pu accueillir ses enfants chez lui lors des vacances scolaires. Enedis avait accepté de retirer le compteur, jugé défectueux, mais pour le remplacer par un nouveau compteur Linky, ce que l'homme a refusé.

Le fournisseur d’électricité, qui s'est manifesté à deux reprises chez le quadragénaire, estime avoir fait « le maximum » mais ne compte visiblement pas remplacer le compteur. De son côté, l'Office Public de l'Habitat OPH SÈTE THAU HABITAT, ne souhaite pas voir son locataire sans chauffage. Le bailleur va donc tenter de faire avancer le dossier auprès d'Enedis.

11 commentaires

  • 08 mars19:13

    Faut espérer qu'il n'a plus mal aux oreilles...


Annonces immobilières