Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les téléconsultations ne sont désormais plus remboursées à 100 %
information fournie par Boursorama avec Newsgene11/10/2022 à 13:02

Depuis le samedi 1er octobre, les consultations en ligne sont à nouveau généralement remboursées à 70 % du tarif conventionnel, comme pour les consultations en physique. (DarkoStojanovic / Pixabay)

Depuis le samedi 1er octobre, les consultations en ligne sont à nouveau généralement remboursées à 70 % du tarif conventionnel, comme pour les consultations en physique. (DarkoStojanovic / Pixabay)

Le remboursement des téléconsultations à 100%, mis en place lors du premier confinement, a pris fin le vendredi 30 septembre 2022. Désormais, ces consultations en ligne sont remboursées sur la même base que les consultations physiques. En parallèle, les arrêts délivrés en téléconsultation pourraient bientôt ne plus être remboursés.

Au début du premier confinement, le gouvernement avait mis en place le remboursement à 100% de toutes les téléconsultations par l'Assurance Maladie. Cette mesure, qui avait été prolongée pendant deux ans en septembre 2020, a finalement pris fin le vendredi 30 septembre 2022, rapporte Le Particulier .

Comme pour les consultations physiques

Désormais, depuis le samedi 1 er octobre, les consultations en ligne sont à nouveau généralement remboursées à 70 % du tarif conventionnel, comme pour les consultations physiques. Les 30% restants, ainsi que les éventuels dépassements d'honoraires, doivent quant à eux être réglés par le patient ou être pris en charge par la mutuelle.

Pour certains motifs, le remboursement à 100% des téléconsultations a toutefois été maintenu. C'est le cas pour les consultations en ligne liées à une affection de longue durée, une maternité et un accident ou une maladie professionnelle. L'Assurance Maladie a par ailleurs rappelé que les visites médicales en ligne ne sont remboursées que si elles répondent aux conditions habituelles de prise en charge, c'est-à-dire en respectant le parcours de soins coordonné et la proximité géographique entre le médecin et le patient.

Fin des remboursements des arrêts délivrés en téléconsultation

En parallèle, le gouvernement a annoncé envisager de mettre fin aux arrêts de travail délivrés en téléconsultation. Cette mesure a été mentionnée lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 et a été confirmée par Gabriel Attal, le ministre de l’Action et des Comptes publics, dans un entretien donné au Journal du Dimanche , le 24 septembre dernier.

Dans le détail, le remboursement ne serait plus accordé que si l'arrêt a été délivré par le médecin traitant ou par un médecin qui a déjà reçu le patient il y a moins d'un an. Une condition qui pourrait être difficile à remplir dans certains déserts médicaux. S'il est voté, le texte devrait entrer en vigueur dès le 1 er juin 2023.

0 commentaire

Annonces immobilières