1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le «Black Friday», une opération commerciale de grande envergure
Le Figaro21/11/2017 à 18:52

Importée des États-Unis en 2010, que signifie cette opération d'envergure importée pour nous autres Français?

? Le «Black Friday», une expression importée des États-Unis

L'expression est importée des États-Unis en 2010. Elle désignait initialement la période pendant laquelle les commerces devenaient rentables, et «sortaient du rouge», avec un chiffre d'affaires en bonne forme. Le black Friday, jour de promotions massives, revient cette année le 24 novembre pendant un long week-end, jusqu'au lundi 27 novembre, baptisé le «Cyber Monday». Pour allonger la période, l'événement a commencé dès ce lundi pour certaines enseignes qui proposent déjà des offres très attractives. C'est la «Black Friday Week». Marquant le coup d'envoi des fêtes de fin d'année, cette opération commerciale permet de doper les ventes de Noël.

Si ces opérations ont surtout lieu sur internet en France, les enseignes étendent de plus en plus leurs offres en magasin, depuis deux ans. C'est un moyen pour elles de faire des promotions différemment et de tester l'appétit des consommateurs en vue des fêtes de fin d'années.

» LIRE AUSSI - Amazon, le plus grand acteur du Black Friday

? Les Français s'approprient de plus en plus le «Black Friday» américain

D'après une enquête menée par l'institut CSA pour Amazon, le «Black Friday» serait un concept connu de 85% des Français, au moins de nom. Plus de la moitié d'entre eux (61%) saurait même très bien de quoi il s'agit. L'enquête révèle par ailleurs que la période est mieux connue des moins de 35 ans, qui en auraient entendu parler à 95%.

Quant aux intentions d'achats et à l'engouement suscité par le «Black Friday», ils augmentent depuis quelques années. En effet, 52% des Français envisageraient cette année de profiter en 2017 de l'événement, contre 21% en 2016, toujours selon l'étude menée par l'institut CSA.

Sans surprise, la motivation des Français est majoritairement économique puisque pour 53% des Français «le principal avantage du Black Friday est de pouvoir réaliser des économies pour Noël», a précisé l'étude. Mais pour quel budget?

» LIRE AUSSI - Les origines du Black Friday

? Les prévisions de dépenses continuent de croître en 2017

En France, le phénomène continue de croître d'année en année. D'environ 718 millions d'euros en 2016, les prévisions de dépenses en ligne s'établiraient en 2017 à 845 millions d'euros, d'après une étude du site de cashback Poulpeo. À titre de comparaison, cette moyenne s'élèverait en Angleterre à 3,6 milliards et à 1,2 milliard en Allemagne. Dans le détail et toujours selon l'étude, les Français devraient dépenser 238 millions d'euros en ligne et 1,3 en magasin lors du «Black Friday». Lors week-end prochain, le budget devrait s'établir à 341 millions d'euros en ligne et 2,1 milliards en magasin.

Par ailleurs, l'enquête précise que «les femmes et les hommes ne seront pas égaux sur le budget alloué, ni sur les catégories de produits privilégiés». D'après Poulpeo, les femmes devraient dépenser en moyenne 234 euros tandis que les hommes auraient un budget moyen de 297 euros.

? Les bonnes affaires, quels sont les secteurs qui profitent le plus du Black Friday?

La mode, qui concentre 50% des intentions d'achats des Français, les chaussures, à 47% et le High-Tech, à 44% seraient les trois catégories de produits les plus prisées, d'après l'étude du site CashBack pour Poulpeo. Dans une moindre mesure, les soins et beauté (37%), l'électroménager (31%) et les loisirs (21%) susciteraient également un fort engouement.

» LIRE AUSSI - DOSSIER BLACK FRIDAY

? Les remises et promotions peuvent aller jusqu'à 70%

Les promotions peuvent aller de 5 à 70%, selon les catégories de produits et d'enseignes. Et si tous les secteurs sont concernés, certains types de biens ou de services font davantage l'objet de remises. Les produits d'électroménagers et de loisirs bénéficient des plus grosses remises, qui peuvent aller jusqu'à 70%.

Les grandes enseignes de distribution sont également de la partie puisqu'elles éditent désormais des catalogues spéciaux pour le week-end du Black Friday. C'est notamment le cas d'Amazon qui propose notamment des offres sur plus de 20 000 articles, pendant la «Black Friday Week» et le «Black Friday Week-end». Les compagnies aériennes annoncent également de fortes réductions, comme Ryanair, la compagnie low cost qui propose des vols en Europe à moins de cinq euros.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer