Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Elle déclare de faux sinistres à son assurance et l’escroque de plusieurs milliers d’euros
information fournie par Boursorama avec Newsgene17/02/2023 à 12:05

La prévenue a été condamnée à six mois de prison, une peine assortie d’un sursis probatoire d’une durée de deux ans. (WilliamCho / Pixabay)

La prévenue a été condamnée à six mois de prison, une peine assortie d’un sursis probatoire d’une durée de deux ans. (WilliamCho / Pixabay)

Une habitante de Lons-le-Saunier (Jura) devait répondre d’escroquerie à son assurance devant la justice, mardi 14 février 2023. Elle a, entre mai 2015 et avril 2017, fourni plusieurs fausses factures ou documents, pour obtenir des indemnités.

Une femme de 47 ans comparaissait devant le tribunal judiciaire mardi 14 février 2023. Cette habitante de Lons-le-Saunier (Jura) devait répondre d’escroquerie à son assurance. Les faits reprochés ont été commis entre mai 2015 et avril 2017, rapporte Le Progrès .

« Il y a eu des manœuvres frauduleuses pour obtenir le versement d’indemnités, à la suite de déclarations de sinistres, tantôt réelles tantôt prétendues » , a indiqué le président du tribunal judiciaire. Elle avait notamment envoyé un faux document attestant de l’irréparabilité de son téléviseur ou une photo de « son vélo » , trouvée sur internet, pour justifier d’un vol. L'envoi de fausses factures d’achat de meubles ou ordinateurs lui était également reproché.

Reconnue coupable

Au tribunal, la prévenue a expliqué : « C’était une période difficile. Je n’avais pas d’argent. Je reconnais que je suis coupable. J’ai honte de ce que j’ai fait. » La mère de famille, désormais en CDI, a aujourd'hui une situation plus stable. De son côté, le représentant de l’assurance a indiqué que son client « ne fait pas de bénéfice, les cotisations des assureurs ont vocation à rembourser les indemnités reversées. Ce sont donc sur les autres cotisants que reposeront les conséquences de ce qu’a fait » la quadragénaire.

La prévenue a finalement été reconnue coupable de tous les faits, sauf pour deux sinistres. Le tribunal a prononcé à son encontre une peine de six mois de prison, assortie d’un sursis probatoire d’une durée de deux ans. Elle devra également rembourser 4 101 euros à l’assurance.

1 commentaire

  • 17 février13:21

    L'Arroseur arrosé ?


Signaler le commentaire

Fermer