Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Défiscaliser avant la fin de l'année ? Plusieurs pistes
Partenaire01/12/2020 à 09:00

(Crédits photo : Pixabay - Steve Buissinne )

(Crédits photo : Pixabay - Steve Buissinne )

Un article rédigé par Avenue des Investisseurs

La fin d'année approche à grands pas, et avec elle, la dernière chance de défiscaliser sur les revenus 2020. Par défiscalisation, nous entendons « réduire son impôt sur le revenu (IR) », ce qui intéresse surtout les contribuables en tranche marginale d'imposition (TMI) 30 % et plus.

L'État nous y encourage et flèche l'épargne des Français vers certains produits et investissements, puisque le législateur a donné aux Français de multiples moyens de réduire leur IR. Les Français pensent spontanément à l'immobilier défiscalisant, mais pas seulement ! Voici quelques pistes de défiscalisation.

Défiscaliser grâce aux produits d'épargne

Ce sont les pistes les plus accessibles, pour tous les Français. On peut citer plusieurs solutions qui permettent à la fois de défiscaliser et d'épargner.

Le Plan d'épargne retraite (PER)

Le PER a été introduit par la loi PACTE fin 2019. Il permet de simplifier l'épargne retraite avec un produit unique (on peut centraliser PERP, Madelin, PERCO, Articles 83...) et d'encourager les Français à se constituer une retraite par capitalisation. En effet, la sortie se fait en rente et/ou en capital, à l'âge légal de départ en retraite, hors cas de sortie anticipée (achat de la résidence principale ou accidents de la vie).

Le PER fonctionne généralement comme une assurance vie en gestion pilotée, avec investissement plus ou moins dynamique selon le profil de l'épargnant. Avantage fiscal : le PER permet de déduire les versements de ses revenus imposables. Par exemple, un contribuable en TMI 30 % qui verse 5 000 € bénéficiera d'une baisse d'IR de 1 500 €.

L'assurance vie et le plan d'épargne en actions (PEA)

Ici nous ne sommes pas dans la réduction d'impôt sur le revenu à proprement parler, mais plutôt dans l'optimisation fiscale. Il s'agit d'obtenir des revenus de capitaux mobiliers exonérés d'IR.

Plutôt que d'épargner sur un livret fiscalisé avec des intérêts taxés à la flat tax (30 %), on peut épargner en fonds euro d'assurance vie et sortir les gains après les 8 ans de l'assurance vie sans IR sous le seuil d'abattement annuel. De même pour les unités de compte en assurance vie.

Pareillement, on peut investir en actions sur PEA et sortir les plus-values d'un PEA de plus de 5 ans, sans IR.

Ceci dit, il y a toujours les prélèvements sociaux (17,20 %) sur les gains.

Lire aussi : Accessibles en assurance vie les fonds indiciels connaissent une popularité croissante

La défiscalisation immobilière

Le Français adore l'immobilier, et le législateur le lui rend bien en lui permettant en plus de défiscaliser en investissant dans l'immobilier locatif. Notamment avec le Pinel (l'État soutient l'immobilier neuf) et avec le dispositif Denormandie qui encourage les rénovations dans l'immobilier ancien. Contrairement aux solutions précédentes (les produits d'épargne), on peut cette fois investir à crédit.

Le Pinel

C'est la défiscalisation la plus populaire, mais pas forcément la plus intéressante. Selon l'engagement de durée de location (6, 9 ou 12 ans) et le montant de l'investissement, la réduction d'IR sera de 6 000 € par an maximum. Jusqu'à 21 % du prix du bien sur 12 ans. Le Pinel concerne l'immobilier neuf et le loyer est plafonné.

Le dispositif Denormandie

La défiscalisation Denormandie est aussi puissante que celle du Pinel : jusqu'à 21 % du prix du bien. Mais il s'agit cette fois d'investir dans l'immobilier ancien, avec une enveloppe de travaux qui doit représenter au moins 25 % du coût total. Ici le potentiel de plus-value est plus important qu'avec le Pinel, puisqu'on achète aux prix de l'ancien et on revendra au prix de l'ancien (contrairement au Pinel acheté au prix du neuf et revendu au prix de l'ancien, ce qui est source de nombreuses déconvenues).

Autres défiscalisations immobilières

On trouve aussi d'autres solutions moins connues : la loi Censi-Bouvard, la loi Cosse, les demeures historiques, le Malraux, etc.

Dans tous les cas, il faut comparer et choisir ce qui est le plus adapté à sa situation. Et il faut bien garder en tête que l'on n'achète pas un banal produit de défiscalisation, car il s'agit avant tout d'immobilier. Donc il faut rester vigilant sur l'emplacement, la rentabilité de l'opération (la défiscalisation ne fait pas tout), et sur ses devoirs de bailleur. Sachant que la gestion locative peut être chronophage et non sans risque.

Défiscaliser en investissant dans des entreprises

L'Etat soutient également d'autres secteurs que l'immobilier et les Français peuvent défiscaliser en investissant dans :

-   les groupements forestiers (GFF et GFI) : les forêts sont considérées comme une valeur refuge. Les groupements forestiers diversifient sur des dizaines de forêts et visent environ 1,50 % de rendement net. Avantage fiscal : 25 % de réduction d'IR sur la somme investie (et exonération d'impôt sur la fortune immobilière).

-    Le cinéma d'auteur (SOFICA) : jusqu'à 48 % de réduction d'IR.

-    Les PME éligibles : 25 % de réduction d'IR.

-    Les sociétés Outre-Mer (Girardin Industriel) : investissement dans des équipements agricoles ou industriels dans les DOM-COM. Avec une réduction d'IR légèrement supérieure au montant investi, car l'investisseur ne récupère pas le capital.

De manière générale, défiscaliser est très facile...mais pas toujours pertinent. Il faut analyser la rentabilité globale avant toute décision et bien choisir les dispositifs les plus appropriés dans sa situation. Sans oublier que l'on peut également faire des dons à des associations et recourir à l'emploi à domicile (femme de ménage, garde d'enfant, etc.)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer