Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Attention, le prix des timbres va nettement augmenter en 2022
information fournie par Boursorama avec Newsgene04/08/2021 à 08:45

Le timbre rouge passera de 1,28 € à 1,43 € au 1er janvier 2022 (illustration). (Jacqueline Macou / Pixabay)

Le timbre rouge passera de 1,28 € à 1,43 € au 1er janvier 2022 (illustration). (Jacqueline Macou / Pixabay)

La Poste a annoncé ce lundi 2 août une augmentation de ses tarifs en 2022. Le timbre rouge passera notamment de 1,28 € à 1,43 € et le vert de 1,08 € à 1,16 €. La société a évoqué un "contexte d'accélération de la baisse des volumes du courrier" pour justifier cette mesure. 

Le prix des timbres va nettement augmenter au 1er janvier 2022. La Poste a annoncé ce lundi 2 août une hausse moyenne de 4,7 % sur ses tarifs. Le timbre rouge est particulièrement touché : il coûtera 1,43 € contre 1,28 € aujourd'hui, soit une augmentation de 11,7 %. La hausse sera plus mesurée pour le vert qui passera de 1,08 € à 1,16 € (+ 7,4 %).

« Le prix de la Lettre internationale de 0 à 20 g évoluera de 1,50 € à 1,65 € » et « le tarif grand public du Colissimo France de moins de 250 g restera à 4,95 €, un tarif inchangé depuis 2018 », détaille La Poste.

Une aide de l'Etat de 500 millions d'euros par an

Cette nouvelle tarification « permet d'assurer la pérennité du service universel avec une qualité élevée dans un contexte d'accélération de la baisse des volumes du courrier », a expliqué La Poste dans un communiqué. Les envois de courrier sont en effet en chute libre depuis quelques années. l'Etat a d'ailleurs prévu de verser chaque année à La Poste au moins 500 millions d'euros pour compenser le déficit du service universel postal, alors que les Français utilisent neuf fois moins de timbres rouges qu'en 2008, rapporte l'AFP.

L'activité du courrier traditionnel a notamment pâti de la crise sanitaire en 2020, avec une baisse de chiffre d'affaires de 13% sur un an et des volumes en recul de 18 %, soit 1,6 milliard de plis en moins. La hausse de 29% des volumes du colis classique (Colissimo) n'a pas suffi à amortir cette baisse.

Le groupe La Poste a salué dans une déclaration à l'AFP une « décision importante » qui va lui permette de « poursuivre et d'amplifier son effort de transformation ».

16 commentaires

  • 03 août20:24

    la SNCF avec SUD et la CGT et maintenant FO avec Veyrier, tout est prétexte futile pour faire grève et emm........r le peuple qui doit prendre ces transports pour aller gagner leur graine afin qu'il payent leurs impôts pour engraisser vos collègues qui ne survivent que grâce à l'état. Vive la nouvelle donne du transport qui arrive au galop pour secouer vos bras cassés et les faire bosser au moins 35 h comme tout le monde, ce qui n'est pas le cas actuellement.


Annonces immobilières