Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Netflix et Disney+ lancent des offres avec publicité
information fournie par Le Particulier pour Conso09/11/2022 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Quand Netflix et Disney+ se mettent à la publicité. crédit photo : Adobe Stock

Quand Netflix et Disney+ se mettent à la publicité. crédit photo : Adobe Stock

Les plateformes de SVod se mettent à la pub. Netflix vient d’annoncer une nouvelle formule à 5,99 euros avec 4 à 5 minutes de pub par heure. Une formule similaire devrait arriver très bientôt chez Disney+. De quoi bouleverser le classement des plateformes les plus populaires au monde.

La publicité sur Netflix

C’est la fin d’une ère. Terminé les plateformes de SVod (streaming vidéo à la demande), place aux services de AVod (vidéo à la demande financée par la publicité). C’est le modèle vers lequel Netflix s’est tourné depuis le 3 novembre 2022 en France. La plateforme, forte de quelque 220 millions d’abonnés dans le monde, vient de proposer une nouvelle formule, Netflix Essential, pour 5,99 euros par mois. La contrepartie de cet abonnement low-cost? Des publicités de 15 à 30 secondes affichées durant les films, séries, documentaires et autres shows. La plateforme promet de ne pas dépasser 4 à 5 minutes de pub par heure de visionnage.

De plus, seulement 85% du catalogue de Netflix est disponible dans l’abonnement Essential, le tout en 720p (HD). Le géant du streaming doit encore revoir quelques contrats passés avec des studios dans lesquels il assurait que les programmes diffusés le seraient sans publicité.

Netflix en manque d’abonnés

Les publicités proposées dans ce nouvel abonnement seront ciblées par type de programme (comédie, drame, action…) et par utilisateur. Ainsi, au moment de l’inscription, Netflix vous demandera votre âge, sexe, nom et adresse mail. Les pubs proposées ne pourront pas être passées ou bloquées, mais Netflix assure qu’elles seront absentes des contenus destinés aux tout-petits. Les diffuseurs pourront toutefois refuser d’associer certaines de leurs annonces à certains films ou séries incompatibles avec leur image de marque. Cette formule “Essential”, prévue à l’origine pour 2024, a été avancée par la plateforme américaine. Le retrait du marché russe dû à la guerre en Ukraine et la perte en début d’année 2022 de plusieurs dizaines de milliers d’abonnés font craindre à la plateforme la perte tout prochainement de son statut de leader de la SVod. Avec cette offre, Reed Hastings, le patron de Netflix, espère voir le nombre d’abonnés croître de 40 millions d’ici le 3e trimestre 2023.

Disney+, futur leader de la SVod?

Le marché de la SVod est de plus en plus concurrentiel, et Disney+, pourtant fort de 138 millions d’abonnés dont 8 millions gagnés depuis le 1er janvier 2022, a bien décidé de prendre la place de leader dans ce secteur. Ainsi, Disney+ annonce le lancement d’une formule moins chère, avec publicité, pour le premier semestre 2023 en Europe et fin décembre 2022 aux États-Unis. L’abonnement sera de 8 euros /mois; soit 3 de moins qu’actuellement. À ce jour, on ignore si l’ensemble du catalogue Disney sera toujours disponible dans la formule low-cost. La firme espère ainsi atteindre son objectif de 230 à 260 millions d’abonnés d’ici la fin 2024, soit plus que Netflix. C’est également l’occasion pour l’entreprise de Mickey de confirmer son statut de leader de la publicité en ligne en mutualisant la régie publicitaire de sa plateforme à celle de ses parcs d’attractions et de ses croisières.

Le marché du streaming de plus en plus concurrentiel

Le pari de Disney est astucieux. Si le marché de la SVod est de plus en plus concurrentiel, les estimations des spécialistes du secteur donnent la plateforme de Mickey gagnante quoi qu’il arrive. Pour Digital TV Research, un cabinet irlandais spécialisé dans ce genre de prévision, le marché mondial du streaming devrait croître d’un demi-milliard de comptes d’ici 2027. Ce trésor devrait, toujours selon le cabinet, revenir à Disney, amené à prendre la tête du classement des plateformes les plus populaires. Ces estimations n’empêchent pas la concurrence de se préparer. Netflix songe déjà à investir le secteur du jeu vidéo. En septembre 2021, il a racheté l’éditeur de jeux vidéo Night School Studio et devrait prochainement présenter ses propres contenus sur smartphone.

Paramount + débarque, lui, en Europe et en France dès le 1er décembre 2022 avec un abonnement moins cher que ses concurrents ( 7,99 euros ) sans publicité. Le studio de légende américain qui détient déjà 43 millions d’abonnés espère franchir le cap des 100 millions dès 2024. De quoi durcir encore un peu plus la guerre de l’attention que se livrent les plateformes de SVod.

À lire aussi:

Les séries qu’on attend à la rentrée

Disney+ lance Star pour concurrencer Netflix

Netflix est-elle toujours la meilleure plateforme de streaming?

Squid Game, une série unique qui surpasse tous les succès de Netflix