Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

5 timbres qui ont atteint des sommets aux enchères
information fournie par Le Particulier pour Conso07/05/2022 à 08:30
Temps de lecture: 4 min

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. crédit photo : Getty Images

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. crédit photo : Getty Images

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Recherchés pour leur valeur historique ou culturelle, ils font également l'objet de spéculations. Du fait de leur rareté ou d'erreurs d'impression, certains spécimens atteignent plusieurs millions d'euros lors de ventes aux enchères.

1. “One Cent Magenta”, Guyane britannique, 1856: 7 millions d'euros

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Le timbre le plus cher du monde est un spécimen octogonal de 2,54cm sur 3,18cm, imprimé en noir sur fond rouge magenta. Il arbore le dessin d'un bateau et la devise de la Guyane britannique (aujourd'hui le Guyana), “ Damus Petimus Que Vicissim ” (“Nous donnons et espérons en retour”).

Émis en 1856, il possède une histoire incroyable. À l'époque, la Guyane britannique recevait ses timbres par bateau d'Angleterre, mais en 1856, une cargaison a été retardée. Le chef des postes a alors demandé aux imprimeurs du journal local de lui fabriquer des timbres: un cent et quatre cents de couleur rouge magenta, et des timbres bleus à quatre cents. Il n'existe plus qu'un seul exemplaire connu du “One Cent Magenta”.

Surnommé “la Mona Lisa des timbres”, il a été adjugé pour 9,5 millions de dollars ( 7 millions d'euros ) lors d'une vente organisée par Sotheby's en juin 2014, devenant le spécimen le plus cher jamais vendu aux enchères. Le précédent record était détenu par le Tre Skilling Banco suédois depuis 1996. À l'origine, le prix de vente de ce timbre s'élevait à 1 cent. Acheté 32.500 dollars par un industriel américain en 1922, son prix est progressivement monté jusqu'à atteindre près de 1 million de dollars en 1980, et 9,5 millions de dollars en 2014. Son propriétaire - qui n'est autre que l'Américain Stuart Weitzman - l'a remis en vente en 2019, mais il n'a atteint “que” 8,307 millions de dollars .

2. “Inverted Jenny”, États-Unis, 1918: 4,86 millions de dollars

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Le Curtis JN-4 Jenny, un avion biplan, est représenté sur les trois premiers timbres de poste aérienne émis aux États-Unis en 1918. Le 24 cents rouge et bleu est surnommé “Inverted Jenny” en raison de sa variété d'impression: le centre a été imprimé à l'envers. Selon le Livre Guinness des timbres (édition 1, 1983), il s'agirait de la première erreur en poste aérienne. Seule une feuille de cent exemplaires a été diffusée dans un bureau de poste américain.

Ce timbre réalise régulièrement des records de vente. Un bloc de quatre exemplaires a été adjugé 2,9 millions de dollars en 2005, puis un autre, 1,74 million de dollars en 2019. Un timbre à l'unité a été vendu 977.500 dollars en 2007, un second 510.000 dollars en 2019. En juin 2021, la planche de 4 timbres mise en vente par le chausseur des stars Stuart Weitzman, grand philatéliste, a atteint la somme record de 4,86 millions de dollars ( environ 4,6 millions d'euros ).

3. “One Penny Red et Two Pence Blue Post Office”, île Maurice, 1847: 4 millions de dollars

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Colonie britannique de 1814 à 1968, l'île Maurice concentre certaines des pièces philatéliques les plus rares et les plus chères au monde. En 1847, elle a émis pour la première fois deux timbres non dentelés d'une valeur de 1 penny et 2 pence à l'effigie de la reine Victoria, avec la mention “Post Office” au lieu de “Post Paid”. Le tirage initial fait état de 500 exemplaires pour chacune des deux valeurs, mais seuls 27 sont connus et identifiés.

En 2011, un “Two Pence Blue” a été adjugé pour 1,44 million de dollars à Londres. C'est toutefois lorsque les timbres figurent encore collés sur l'enveloppe d'origine qu'ils ont le plus de valeur. Ainsi, la seule lettre connue à être affranchie avec les deux timbres a atteint 4 millions de dollars en 1993.

4. “Tre Skilling Banco”, Suède, 1855: 1,8 million d'euros

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Ce timbre de 3 skillings émis par la poste suédoise en 1855 comporte une erreur d'impression, ce que les philatélistes nomment une “variété”. Il a été imprimé par erreur en jaune, et non en vert. En effet, au cours d'un tirage de timbres de 8 skillings jaunes, un cliché de 3 skillings, normalement vert, a été accidentellement inséré dans la plaque d'impression.

En 1996, ce timbre a atteint 2,5 millions de francs suisses ( 1,8 million d'euros ), devenant ainsi le timbre détaché oblitéré le plus cher jamais vendu. Il a été acheté pour la dernière fois en 2010 à Genève, lors d'une vente aux enchères privée. Le montant de la transaction est demeuré secret, tout comme l'identité de l'acquéreur.

5. “1 Franc Vermillon Cérès”: 924.000 euros

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Les timbres comptent parmi les objets de collection les plus prisés. Crédit photo : Wikipédia

Le timbre français le plus cher de tous les temps est un bloc de quatre timbres de 1 franc vermillon vif, à l'effigie de Cérès, émis en 1849. Sa particularité: il comporte un tête-bêche, c'est-à-dire que l'un des timbres a été imprimé à l'envers. Il a été adjugé 924.000 euros lors d'une vente aux enchères organisée en novembre 2003 par Spink et Behr, à Paris.

Le 1 franc vermillon Cérès fait partie de la première émission de timbres français en janvier 1849. Il a été retiré de la circulation en décembre de la même année pour être remplacé par un timbre comportant une variation de couleur.

A lire aussi:

Les 5 pièces de monnaie les plus chères au monde

Pièces, bijoux, pierres précieuses: 5 trésors incroyables découvert en France

Des petites pièces de grande valeur

Quelle était réellement la fortune des frères Bogdanoff?