Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Voyage interstellaire, hôtel dans l'espace... le voyage spatial devient une réalité
Le Particulier pour BoursoraMag23/04/2021 à 16:42
Temps de lecture: 3 min

De plus en plus d'entreprises se lancent sur le secteur du voyage spatial crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

De plus en plus d'entreprises se lancent sur le secteur du voyage spatial crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

De plus en plus d'entreprises se lancent sur le secteur du voyage spatial. Les premiers touristes de l'espace pourraient profiter de l'expérience dès 2021. Un plaisir réservé à une poignée d'ultrariches sur la planète. En effet, les billets coûtent entre 250.000 et 55 millions de dollars.

Voyage interstellaire: un rêve accessible?

Voyager vers l'infini et au-delà... Un rêve bien moins inaccessible qu'on ne l'imagine. De toutes parts, les initiatives visant à favoriser les voyages dans l'espace se multiplient. Tout récemment, un milliardaire japonais offrait huit tickets pour l'accompagner dans un voyage autour de la Lune organisé en 2023 par SpaceX. Son nom? Yusaku Maezawa. En matière de voyage interstellaire, la société d'Elon Musk semble avoir un temps d'avance sur ses concurrents. Le fondateur de Tesla espère, dès 2021, réussir à emmener des voyageurs à plus de 400 kilomètres d'altitude, au-delà de la station spatiale internationale (ISS). Cette mission nommée Inspiration 4, d'une durée de plusieurs jours, sera réalisée à partir de la fusée réutilisable Falcon 9 et la capsule Dragon.

La guerre des entreprises

SpaceX est d'ailleurs loin d'être la seule entreprise sur ce secteur. Jeff Bezos et son entreprise Blue Origin, possède des ambitions similaires. Le patron d'Amazon vient de réaliser un 14e vol d'essai de son petit lanceur réutilisable doté d'une capsule pouvant accueillir des passagers et nommé New Shepard. La firme pourrait ainsi être prête à opérer son premier vol commercial dès cette année. Virgin Galactic envisage, elle, de commercialiser des vols suborbitaux fixés à 80 kilomètres d'altitude permettant ainsi aux passagers de vivre un moment d'apesanteur tout en observant la rotondité de la Terre. Même la France se lance à la conquête des étoiles avec l'entreprise Zephalto, installée dans l'Hérault. Cette dernière veut emmener de 2 à 6 personnes dans la stratosphère, jusqu'à 25 kilomètres d'altitude avec... un ballon dirigeable d'ici 2024.

Voyage dans l'espace: un plaisir de riche

Le pari lancé par ces sociétés est loin d'être fou. Des entreprises ont déjà réussi à organiser des vols touristiques autour de la Terre. De 2001 à 2009, Space Adventures a envoyé huit touristes dans la station spatiale internationale (ISS). Le tout premier d'entre eux, Dennis Tito, a déboursé jusqu'à 20 millions d'euros pour y rester une semaine. En effet, sauf grande révolution technologique, le vol spatial risque de rester un loisir de riche pendant longtemps. Il faut compter 250.000 dollars pour un vol orchestré par Virgin Galactic ou encore Blue Origin, près de 35 millions de dollars pour voler avec SpaceX et jusqu'à 55 millions de dollars pour rester une semaine dans la station ISS avec la société Axiom Space. Pour Zephalto, il faudra compter quelques dizaines de milliers d'euros.

Une bonne condition physique pour aller dans l'espace

Si aucune préparation physique n'est nécessaire pour les vols suborbitaux (en dessous de 100 kilomètres d'altitude) les vols orbitaux de longue durée nécessitent un entraînement digne des grands astronautes. Les équipages devront n'avoir aucune contre-indication comme une maladie cardio-vasculaire ou des calculs rénaux et réaliser des entraînements d'urgence comme l'entrée et la sortie de combinaisons spatiales et des simulations de missions partielles ou complètes. Toutefois, l'engouement pour l'espace est tel, que les projets de construction d'hôtel voient le jour. La start-up Orbital Assembly Corporation vient de dévoiler les premières images de son Voyager Station dont les portes s'ouvriront en 2027. Une station spatiale pouvant accueillir 352 clients et une centaine de membres d'équipage dont les chambres prendront la forme de capsules réparties autour d'une grande roue en orbite autour de la Terre.

Les dates clés de la conquête spatiale

Après la Seconde Guerre mondiale, la conquête de l'espace est dans tous les esprits. Dès 1957, l'URSS lance son premier satellite, Spoutnik, démarrant ainsi une guerre des étoiles avec les États-Unis. Longtemps les Russes seront leaders en matière de conquête spatiale. Premier chien dans l'espace en 1957. Premier contact avec un astre deux ans plus tard. Premier homme à voyager dans l'espace en 1961 (Youri Gagarine). Il faut attendre le 21 juillet 1969 et Neil Armstrong pour inverser la tendance et permettre aux Américains de reprendre la main. L'homme marche désormais sur la Lune. Les missions se multiplient et en 1971, la sonde soviétique Mars 2 touche la planète rouge. L'avantage revient à l'URSS, mais le bloc soviétique s'effondre. Les Américains dominent la course par la suite jusqu'au lancement, le 4 mars dernier, de Persévérance, le premier robot à arpenter Mars.

À lire aussi:

Elon Musk: le savant fou de la Silicon Valley

Les Risques en Bourse

Fermer