Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Voitures de collection : comment se porte le marché
Le Particulier pour BoursoraMag12/07/2020 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Voitures de collection : comment se porte le marché (Crédits photo : Shutterstock)

Voitures de collection : comment se porte le marché (Crédits photo : Shutterstock)

En France, terre de collectionneurs automobiles, on estime à 1 million le nombre de voitures vintages immatriculées. Et cette passion peut rapporter gros. Si le marché fluctue en permanence, certains modèles permettent malgré tout d'obtenir en une quinzaine d'années des plus-values supérieures à 100 %.

Voitures de collection : des valeurs montantes

Elles sont plus d'un million à circuler en France ? Qui ? Les voitures de collection, selon les données du salon Retromobile, dédié aux autos du passé. Ces véhicules sont achetés (dans 90 % des cas) moins de 25 000 euros. Et leurs valeurs grimpent au fil des ans.

Outre le plaisir d'avoir une belle carrosserie dans son garage, les voitures de collection sont considérées pour certains aficionados comme des placements rentables. Sans surprise, la règle pour obtenir une plus-value importante reste la même : la rareté. La Bugatti Royale, qui n'existe qu'en 6 exemplaires, se négocie en juillet 2020 autour de 40 millions d'euros, quand la Citroën DS, neuve et en état de marche, peut partir à plus de 45 000 euros.

Les vendeurs doivent avoir à l'esprit qu'à moins de détenir depuis 22 ans leur bolide ils seront taxés au moment de la transaction. S'ajoutent un impôt forfaitaire de 6,5 % sur le montant total de la transaction et une taxe de 19 % sur les plus-values et des prélèvements sociaux (17,2%).

Où trouver des voitures de collection ?

Pour dénicher ces pépites, les collectionneurs recourent de plus en plus à Internet. Erclassics.fr, Interenchères ou encore Encheres.catawiki.eu proposent régulièrement des modèles d'exception. La vente aux enchères classique reste la solution la plus courante pour s'offrir une voiture vintage. Certaines cylindrés se cachent également chez les garagistes spécialisés. Toutefois, leur prix de vente est souvent 10 % à 15 % supérieur à ceux des prix de marché.

Les Youngtimers, pépites du XXIème siècle

Parmi les voitures les plus recherchées du moment, « les yougtimers » figurent en tête de liste. Ces véhicules sportifs des années 70-80 ont marqué les esprits de toute une génération. Les jeunes trentenaires d'aujourd'hui sont prêts à tout pour rouler dans un de ces bolides qui les a fascinés durant leur enfance. Si leur cote est encore basse (une Peugeot 205 GTI se négocie à moins de 9 000 euros en bon état), elle grimpe à toute vitesse.

La Renault 5 Turbo 2 vendue neuve 34 505 euros en 1982 peut valoir plus de 60 000 euros aux enchères en 2020. BMW Série 3 E30, Citroën CX ou encore Peugeot 205 sont des modèles qui s'arrachent désormais. Ces voitures restent « abordables » puisque leurs prix vont de 6 000 euros à 17 000 euros.

Les classics, toujours aussi chères

Les grosses fortunes, fans de belles cylindrées, se reportent eux sur les « classics ». Des voitures comme la Mercedes 300 SL Papillon font rêver le monde entier. En 2019, une Ferrari 250 GTO a ainsi été vendue près de 70 millions de dollars. C'est un record. Dans une étude récente, le site Interencheres constate que les prix de certaines Porsche ou Ferrari ont triplé en dix ans. Toujours chez Ferrari, un modèle 308 GTB de 1978 adjugée 24 000 euros en 2008 a été revendue 69 000 euros en 2016, soit une progression de 187,5 %.

Un marché au futur incertain

Outre la dimension financière, l'essentiel des collectionneurs voient dans les voitures de collection un investissement plaisir. 69% d'entre eux utilisent leur véhicule pour conduire le week-end. Toutefois, avec la place de plus en plus importante prise par les préoccupations environnementales, ce plaisir pourrait bien disparaître prochainement. D'ores-et-déjà la demande portant sur les voitures d'avant-guerre recule, ces bolides de rêve étant souvent très polluants.

Les Risques en Bourse

Fermer