Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les méthodes pour apprendre à lire à nos enfants
Partenaire13/04/2021 à 10:08
Temps de lecture: 5 min

Les méthodes pour apprendre à lire à nos enfants

Les méthodes pour apprendre à lire à nos enfants

La pertinence des différentes méthodes de lecture suscite toujours des débats houleux. Neuropsychologues, professionnels de l'éducation et parents d'élèves, tous ont un avis sur la question. Si chaque méthode a ses pour et ses contre, certains les accusent même d'être à l'origine des 10 % d'élèves touchés par des difficultés de lecture à la sortie de l'école primaire. Il faut garder à l'esprit que l'apprentissage de la lecture ne peut découler uniquement de l'application à la lettre d'une méthode. Il résulte d'un ensemble de facteurs relevant à la fois de la théorie et de la pratique, mais aussi d'une mise à contribution de la sensibilité de l'enfant.

La méthode syllabique : efficace pour un apprentissage précoce ?

Il existe principalement trois méthodes d'apprentissage. La première est la méthode syllabique, appelée aussi « b.a. - ba » qui est basée sur un mécanisme d'association. Elle consiste tout d'abord à enseigner aux enfants l'alphabet en les incitant à observer visuellement les lettres et en retenir les signes distinctifs. Ces indices servent ensuite à identifier les voyelles et les consonnes. Enfin, il ne reste plus qu'à associer des groupes de lettres à des phonèmes puis de les mettre ensemble pour former un mot. Considérée par certains neuropsychologues comme étant de loin la meilleure méthode d'apprentissage, d'autres la considèrent comme un frein à une acquisition rapide et concluent qu'elle pallie la fluidité de la lecture. Si l'enfant commence à apprendre à lire à 4 ans, il saura lire convenablement vers 5 ans. Mais si l'apprentissage intervient un peu plus tard, l'enfant peut souffrir d'un retard de lecture jusqu'à 8-9 ans. 

La méthode globale : accessible même aux malentendants

La méthode globale consiste à apprendre aux enfants à reconnaître visuellement un mot dans sa totalité sans en premier lieu en pousser l'analyse. Il s'agit plutôt de faire travailler la mémoire photographique. Ainsi, rapidement, et ce dès l'école maternelle, les enfants peuvent lire des mots entiers. L'acquisition de la lecture est donc bien plus rapide qu'avec une méthode syllabique. Si cette méthode est particulièrement adaptée aux enfants malentendants, elle présente tout de même des limites. L'enfant peut confondre certains mots à la graphie très proche - les détracteurs la tiennent responsables du piètre niveau d'orthographe de certains adultes aujourd'hui - et peut rencontrer des difficultés pour déchiffrer de manière autonome des mots compliqués.

La popularité de la méthode mixte : un engouement mérité ?

Aujourd'hui, la méthode enseignée le plus souvent à l'école est celle dite « semi-globale » ou « mixte ». Il s'agit d'un mélange entre la méthode syllabique et la méthode globale dont le but est de tirer le meilleur de chacune. L'enfant commence à apprendre par cœur une liste de mots-outils fréquemment utilisés dans la langue française, puis expérimente la lecture syllabique. Cette méthode est jugée plus accessible à tous puisqu'en dosant pertinemment les bénéfices de l'une et de l'autre, l'apprentissage s'adapte aux spécificités de chaque enfant. Néanmoins, en pratique, la méthode mixte peut être difficile à assimiler. 

En bref, la méthode miracle n'existe donc pas. Aussi, il faut garder à l'esprit que l'apprentissage de la lecture se fait dans le temps et ne se limite pas seulement à la phase de « découverte ». Ce n'est réellement que lorsque l'enfant commence à assimiler des groupes de mots et des phrases entières qu'il commence la partie intéressante de son enseignement.

De la nécessité d'entretenir la flamme des enfants pour la lecture 

Si les élèves du primaire sont les plus grands lecteurs, cet engouement a tendance à s'effriter avec l'âge. En effet, selon une étude menée par le ministère de la Culture 33,5 % des enfants affirment lire des livres tous les jours pour seulement 9 % à 17 ans. Et cette baisse radicale n'est pas seulement imputable à une superposition des écrans ! Il est essentiel d'aller au-delà du simple enseignement en cultivant leur intérêt dès leur plus jeune âge. Pour se faire, il faut monter l'exemple. Un enfant qui voit ses parents lire régulièrement sera plus tenté d'en faire de même que s'il les voit contempler la télévision. Il faut communiquer avec lui, l'orienter sur l'intérêt de la lecture, lui expliquer qu'il ne s'agit pas seulement d'une compétence pour parfaire sa culture générale ou accroître son vocabulaire... C'est seulement en approfondissant le sujet que l'enfant pourra mûrir une réflexion et gagner en motivation. 

Il ne faut pas non plus négliger les séances de lecture à voix haute. Si le soir est un moment propice à la lecture, toute occasion est bonne à condition que l'enfant ait envie d'être attentif. Partager une passion est toujours valorisant, aussi bien du côté des adultes que des plus jeunes. C'est aussi un moyen d'entretenir un lien privilégié tout en passant quelques instants de calme et de sérénité.

Expérimenter différents genres littéraires : une plus grande ouverture d'esprit, mais pas seulement

La lecture ne doit pas être vue comme une contrainte, mais plutôt comme un divertissement qui pousse l'imaginaire à son paroxysme. Il est donc important de varier les genres littéraires, mais aussi les formats de livre. Certains enfants sont plus sensibles à la fantasy et au merveilleux, d'autres à la revisite des classiques de la mythologie grecque, d'autres encore sont férus d'aventures. Pour les aider à établir des préférences, une seule solution : leur faire explorer tout l'éventail de ce qui se fait en matière de livres.Si les premières lectures sont généralement des albums illustrés, une fois une certaine autonomie atteinte, il est temps de passer à des ouvrages plus conséquents de type « premier roman ». Ces livres dotés d'un lexique permettent d'approfondir le vocabulaire des enfants tout en les aidant à focaliser leur attention par le biais de questions à choix multiples ou d'énigmes pour vérifier que l'histoire ait bien été assimilée. La série des « Ratus » est excellente à ce titre : un rat anthropomorphe, charismatique, en guise de personnage principal et des récits non dénués d'humour à tel point que les enfants risquent d'en redemander. Chaque épisode ne coûte que 5,20 € et bon nombre d'exemplaires pullulent sur le marché de l'occasion sur Momox-shop.fr, Labourseauxlivres.fr ou encore Leboncoin.fr. 

L'apprentissage de la lecture ne se limite pas au sempiternel roman jeunesse

L'apprentissage de la lecture peut aussi passer par la littérature alternative comme les mangas, les bandes dessinées, les livres dont vous êtes le héros qui séduisent parfois les lecteurs les plus récalcitrants. Les livres audio, sont aussi un format original et qui ne requiert pas de passer du temps devant un écran. Question grands classiques, la plateforme Litteratureaudio.com regorge de titres téléchargeables gratuitement. Au programme, les contes de Charles Perrault, les contes d'Andersen, les fables de Lafontaine et quelques textes de la comtesse de Ségur. Les plus jeunes seront aussi ravis d'écouter les 656 histoires de souffleurdereves.com qui offre l'accès intégrale à sa bibliothèque moyennant 5,99 € par mois, une formule sans engagement et annulable à tout moment. 

Les Risques en Bourse

Fermer