Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty
Boursorama06/07/2020 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

La licence Call of Duty faisait déjà partie des jeux vidéos les plus populaires de notre époque, et ça n'est pas prêt de s'arrêter. Le confinement général dû à la pandémie de Covid-19 a accentué le phénomène, en faisant du jeu un point de ralliement, de défoulement et de coopération, mais surtout un titre extrêmement rentable pour son éditeur Activision.

L'homme et la guerre, c'est une vieille histoire d'amour. Même quand il est confiné. C'est donc sans grosse surprise que les gamers du monde entier se sont récemment rués sur les bons vieux jeux de guerre, « Call of' » en première ligne. Le dernier opus de la saga sorti fin 2019, Call of Duty : Modern Warfare a comblé de dollars son éditeur : 600 millions en 3 jours d'après un communiqué d'Activision. Il a par la même occasion « éparpillé façon puzzle » ses prédécesseurs et pas mal de ses concurrents. Idem pour Activision, dont les prévisions financières pour 2020 sont estimées à 6,45 milliards de dollars.

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

CoD Mobile : gratuit mais rentable

Sortie elle aussi en octobre 2019, la version mobile de Call Of Duty a également explosé les compteurs : 250 millions de téléchargement 8 mois après sa sortie, selon SensorTower. Mieux, il aurait rapporté 327 millions de dollars grâce aux « achats intégrés » des joueurs pendant le confinement, alors qu'il est gratuit ! De l'argent souvent dépensé en « skins », en « lootboxes » ou en armes, forcément. Là encore, la concurrence n'a aucune chance, même si elle se nomme PUBG ou Fortnite.

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

Le confinement booste les ventes de Call Of Duty

60 millions d'artilleurs

On peut aussi deviner l'ampleur du succès en regardant le bilan comptable du nouveau mode « multijoueur » gratuit de Call of Duty : Modern Warfare, baptisé « Warzone ». Une extension qui permet de réunir 200 joueurs sur le même champ de bataille. C'est donc tout naturellement que le nombre de joueurs a explosé pendant la pandémie de Covid-19, passant de 6 à 60 millions d'adeptes dans le monde 3 mois après sa sortie, le 10 mars 2020 selon Statista. Une communauté de belligérants qui aurait rapporté la coquette somme de 262 millions d'euros à Activision durant la pandémie, selon Millenium.org. Une petite entreprise qui ne connaîtra pas la crise de sitôt, puisqu'un nouveau Call of Duty est sur le point de sortir à la fin de l'année 2020...

Article écrit par Rémi Capdevielle et proposé par Blacknut.

A lire aussi :

Les Risques en Bourse

Fermer