Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant… 3 piliers de la mode inclusive
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag16/05/2022 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant… 3 piliers de la mode inclusive crédit photo : Capture d’écran Instagram @disruptive_beaute

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant… 3 piliers de la mode inclusive crédit photo : Capture d’écran Instagram @disruptive_beaute

Il y a encore quelques années, qui aurait pu imaginer qu'une fille atteinte d'alopécie, qu'une autre à la silhouette XXL et qu'une troisième atteinte de trisomie 21 allaient enflammer la planète mode? C'est pourtant bien le miracle de cette nouvelle tendance inclusive qui fait un pied de nez à la perfection pour voir la beauté partout.

Anna alias Disruptive Beauté, un exemple à suivre

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @disruptive_beaute

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @disruptive_beaute

Il y a 12 ans, alors qu'elle avait 24 ans, Anna a commencé à perdre ses cheveux. Très vite, les médecins ont diagnostiqué une maladie immune, l'alopécie universalis, qui entraîne une perte totale des cheveux et des poils. Pour Anna, le coup a été dur et difficile à encaisser. Après avoir essayé tous les traitements possibles et tous les foulards et les perruques imaginables, elle a décidé de vivre avec sa différence. En 2018, elle a créé le compte Instagram Disruptive Beauté. Elle y explique sa maladie, mais surtout elle y affiche des contenus feel good. Tutoriels beauté et photos de mode la montrent avec ou sans perruque, maquillée ou non. Son combat est devenu celui de toutes les femmes qui ne rentrent pas dans les cases imposées par la société. Regarder les photos de cette influenceuse pas comme les autres, c'est apprendre à abandonner ses complexes et à vivre avec ses particularités.

Paloma Elsesser, la classe XXL

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @palomija

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @palomija

À 32 ans, Paloma Elsesser est un des mannequins les plus en vue de la planète mode. Née en 1992 d'une mère afro-américaine et d'un père helvético-chilien, Paloma voulait devenir psychologue. Ses formes généreuses ne semblaient pas pouvoir rivaliser avec les mannequins maigrissimes qu'on avait l'habitude de voir sur les podiums. Mais Instagram et les réseaux sociaux ont bouleversé les codes.

Le visage si particulier de la jeune fille fut d'abord remarqué par la star des maquilleuses, Pat McGrath. Pour Paloma, c'est le début de la gloire et la fin des études. Après ses premiers shootings pour Nike et pour la marque de Rihanna, elle devient la coqueluche de tous les créateurs. En quelques années, le top model américain est devenu une incontournable de la Fashion Week. Nommée mannequin de l'année 2020 par le site Models.com, Paloma a déjà connu la consécration de la couverture du Vogue américain. Consciente de représenter une diversité de corps et de couleur de peau, le top des tops cultive aussi son image sur Instagram. Elle partage avec ses 513.000 abonnés ses looks hyper sexy et son goût pour la différence.

Kate Grant, la différence c'est beau

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @kategrantmodel

Disruptive Beauté, Paloma Elsesser et Kate Grant... 3 pilliers de la mode inclusive. Crédit photo : captures instagram @kategrantmodel

Ce qui était impensable il y a encore quelques années, Kate Grant l'a fait. Atteinte du syndrome de Down (ou trisomie 21), elle est devenue en 2019 l'égérie de la marque Benefit Cosmetics. La jeune Irlandaise de 22 ans possède 43.600 abonnés sur Instagram et une devise qu'elle partage avec ses fans: “Different is beautiful”. En 2018, elle était déjà la première jeune femme atteinte de trisomie à gagner le concours de beauté international “Teen Ultimate Beauty of the World”. Depuis son enfance, Kate rêve d'être mannequin. Sa joie de vivre et sa beauté particulière ont fait le reste. Dans une interview pour Metro , sa mère déclarait: “Kate veut sensibiliser la société à l'inclusion des personnes atteintes de handicap, c'est un combat qu'elle mène depuis toujours.”

Des marques inclusives qui font la différence

L'inclusivité est une des tendances lourdes de l'année 2022 grâce à la génération Z qui en réclame toujours plus. Une récente étude menée au Royaume-Uni et aux USA auprès de 4.000 jeunes donne la palme de l'inclusivité à Nike, Asos et Old Navy. Selon cette étude menée par Unidays, 45% des jeunes voudraient que les marques mettent en avant des gammes de vêtement non genrées. Du côté des marques, de nouvelles venues surfent sur la tendance. Isolated Heroes est une marque écossaise dont l'objectif est de permettre à chacun de se sentir bien dans son corps, peu importe son genre, ses courbes et sa taille. La marque Wildfang veut célébrer en chacun d'entre nous le masculin, le féminin et tout ce qui se trouve entre les deux. Du côté des grands, Tommy Hilfiger n'a pas hésité à lancer une campagne avec des mannequins qui présentent un handicap. La marque de lingerie inclusive signée Rihanna chouchoute toutes les morphologies. Chez Gucci, on a choisi un mannequin atteint de trisomie 21 comme égérie. Si l'inclusivité est à la mode, il y a fort à parier qu'elle va vite devenir un fait de société.

A lire aussi:

Guerre en Ukraine: les influenceurs rattrapés par le conflit

Qui sont les Youtubeurs français les mieux payés?