1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

dossier spécial
  • Reuters09.04.201922:59

    9 avril (Reuters) - Theresa May envisage de présenter un projet de loi qui permettrait aux députés de la Chambre des Communes de rechercher entre eux un compromis sur un accord de Brexit si les discussions en cours entre le gouvernement conservateur et l'opposition travailliste échouent, croit savoir le Guardian. Selon trois sources gouvernementales, un plan est en discussion et il pourrait être présenté dans une semaine, ajoute le Guardian

  • Reuters09.04.201922:42

    BRUXELLES, 9 avril (Reuters) - La date du Brexit pourrait être reportée au 30 mars 2020, a déclaré mardi soir un responsable de l'Union européenne, alors que des représentants des Vingt-Sept préparaient le Conseil européen de mercredi à Bruxelles, appelé à statuer sur cette question. La Première ministre britannique, Theresa May, a demandé un report au 30 juin de la date de sortie du Royaume-Uni de l'UE, qui, pour l'heure, reste fixée au 12 avril en fin de journée

  • Le Parisien09.04.201922:05

    Si rien n'est acté très rapidement, le Royaume-Uni sortira de l'Union européenne.

  • Reuters09.04.201922:00
    2

    BRUXELLES (Reuters) - Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a redit mardi soir, à la veille d'un Conseil européen à Bruxelles, sa préférence pour un report long de la date du Brexit, proposant qu'il puisse aller jusqu'à un an, avec possibilité pour les Britanniques de partir plus tôt. Dans une lettre adressée aux dirigeants de l'UE, il estime qu'accorder un report long mais flexible permettrait d'éviter une accumulation d'extensions de courte durée, assorties de sommets extraordinaires, et donnerait à Londres le temps de repenser sa stratégie de sortie

  • Reuters09.04.201920:46

    * Les syndicats craignent une charge additionnelle avec le Brexit * Leur mobilisation a entraîné de longues files d'attente * Ils réclament une prime de 70 à 80 euros par agent PARIS, 9 avril (Reuters) - Le syndicat européen des douaniers a mis en garde mardi l'administration française contre son impréparation en cas de Brexit et recommandé, à l'instar des syndicats français, des recrutements supplémentaires. "L'UFE s'inquiète du fait que l'administration française ne prend pas au sérieux les risques liés au Brexit", a expliqué Dermot Brown, vice-président de l'Union des Personnels des Finances en Europe (UFE), lors d'une conférence de presse à Paris

  • Reuters09.04.201920:43

    BRUXELLES, 9 avril (Reuters) - Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a redit mardi soir, à la veille d'un Conseil européen à Bruxelles, sa préférence pour un report long de la date du Brexit, proposant qu'il puisse aller jusqu'à un an, avec possibilité pour les Britanniques de partir plus tôt. Dans une lettre adressée aux dirigeants de l'UE, il estime qu'accorder un report long mais flexible permettrait d'éviter une accumulation d'extensions de courte durée, assorties de sommets extraordinaires, et donnerait à Londres le temps de repenser sa stratégie de sortie

  • AFP Video09.04.201919:58

    La Première ministre britannique Theresa May quitte l'Elysée à l'issue de sa rencontre Emmanuel Macron, à l'Elysée à Paris, à la veille d'un sommet européen qui doit se prononcer sur le report, demandé par Londres, de la date du Brexit. quittant l'Elysée (+COMPLETE VID13294722+)

  • AFP Video09.04.201919:28

    La Première ministre britannique Theresa May rencontre Emmanuel Macron, à l'Elysée à Paris, à la veille d'un sommet européen qui doit se prononcer sur le report, demandé par Londres, de la date du Brexit.

  • Reuters09.04.201919:05
    8

    LONDRES (Reuters) - Les députés britanniques ont approuvé mardi le projet de report du Brexit de Theresa May jusqu'au 30 juin, que la Première ministre britannique défendra mercredi lors d'un Conseil européen. Le texte a été approuvé par 420 députés contre 110 à l'issue d'un débat d'une heure et demie aux Communes

  • Reuters09.04.201918:50

    LONDRES, 9 avril (Reuters) - Les députés britanniques ont approuvé mardi le projet de report du Brexit de Theresa May jusqu'au 30 juin, que la Première ministre britannique défendra mercredi lors d'un Conseil européen. Le texte a été approuvé par 420 députés contre 110 à l'issue d'un débat d'une heure et demie aux Communes

  • Reuters09.04.201917:29
    4

    PARIS (Reuters) - La France ne s'opposera pas mercredi à un report de la date du Brexit lors d'un Conseil européen extraordinaire, à condition qu'il s'accompagne de l'engagement du Royaume-Uni de ne pas participer pleinement aux futures décisions structurantes pour l'Union européenne, a déclaré mardi une source à l'Elysée. Cette source a précisé qu'une durée d'un an pour cette nouvelle extension apparaissait "trop longue" à la France

  • Reuters09.04.201917:13
    2

    (Actualisé avec citations et éléments supplémentaires) PARIS, 9 avril (Reuters) - La France ne s'opposera pas mercredi à un report de la date du Brexit lors d'un Conseil européen extraordinaire, à condition qu'il s'accompagne de l'engagement du Royaume-Uni de ne pas participer pleinement aux futures décisions structurantes pour l'Union européenne, a déclaré mardi une source à l'Elysée. Cette source a précisé qu'une durée d'un an pour cette nouvelle extension apparaissait "trop longue" à la France

  • Reuters09.04.201916:38

    PARIS, 9 avril (Reuters) - Une extension d'un an de la date du Brexit serait "trop longue" aux yeux de la France, a déclaré mardi une source à la présidence française, à la veille d'un Conseil européen extraordinaire sur le sujet à Bruxelles. La source a par ailleurs souligné qu'aucune négociation sur les relations futures entre l'Union européenne et le Royaume-Uni ne pourrait avoir lieu tant que le pays n'est pas sorti de l'Union

  • Reuters09.04.201915:59

    PARIS, 9 avril (Reuters) - Un nouveau report de la date du Brexit impliquerait que le Royaume-Uni ne participe pas pleinement à l'avenir aux décisions impliquant le futur de l'Union européenne, a déclaré mardi une source à la présidence française, citant la présidence de la future Commission et le prochain budget multiannuel. Les chefs d'Etat et de gouvernement européens réunis mercredi à Bruxelles devraient à nouveau reporter la date du Brexit, déjà déplacée du 29 mars au 12 avril, pour éviter une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne

  • France 2409.04.201915:17

    Catherine Coron, Enseignante chercheuse en civilisation britannique, chercheur à Sorbonne-Nouvelle Paris III

  • Reuters09.04.201914:43

    * Les Vingt-Sept répondront mercredi à la demande de report formulée par la dirigeante britannique * L'UE est prête à accorder un délai au Royaume-Uni, dit Barnier * Après Merkel à Berlin, la dirigeante britannique va voir Macron à Paris * Les discussions entre Downing Street et l'opposition travailliste n'avancent pas par Thomas Escritt et Paul Carrel BERLIN, 9 avril (Reuters) - A la veille d'un nouveau sommet européen extraordinaire consacré au Brexit, Theresa May s'est entretenue mardi à la mi-journée à Berlin avec Angela Merkel pour tenter d'obtenir le soutien de la première puissance économique européenne à sa demande de report de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La Première ministre britannique enchaînera en fin d'après-midi par une rencontre à l'Elysée avec Emmanuel Macron

  • Reuters09.04.201913:19
    4

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron souhaite que le Royaume-Uni sorte de l'Union européenne au plus tard le 31 décembre 2019 et l'instauration de tests trimestriels pour s'assurer qu'il n'interfère pas avec la bonne marche de l'Union, écrit mardi Buzzfeed, citant des sources diplomatiques européennes. Selon le site d'information, ces tests permettraient de rapprocher la date à laquelle le Royaume-Uni sortirait de l'UE si le pays ne respectait pas ses engagements, en juin ou en septembre

  • Reuters09.04.201913:08

    PARIS, 9 avril (Reuters) - Emmanuel Macron souhaite que le Royaume-Uni sorte de l'Union européenne au plus tard le 31 décembre 2019 et l'instauration de tests trimestriels pour s'assurer qu'il n'interfère pas avec la bonne marche de l'Union, écrit mardi Buzzfeed, citant des sources diplomatiques européennes. Selon le site d'information, ces tests permettraient de rapprocher la date à laquelle le Royaume-Uni sortirait de l'UE si le pays ne respectait pas ses engagements, en juin ou en septembre

  • AFP Video09.04.201912:33

    Les rebondissements du Brexit déroutent ou lassent les Européens mais à Brachten, village des confins de la Bulgarie, l'interminable saga est suivie avec avidité par les habitants dont le principal employeur se trouve à 2.700 kilomètres, dans le sud de l'Angleterre

  • Reuters09.04.201911:43

    LUXEMBOURG, 9 avril (Reuters) - L'Union européenne espère que les négociations entre les conservateurs au pouvoir et l'opposition travailliste au Royaume-Uni permettront de dégager une majorité parlementaire pour débloquer l'accord de Brexit et est prête à accorder un délai supplémentaire pour y parvenir, a déclaré mardi le négociateur en chef du Brexit pour l'UE, Michel Barnier. A la veille d'un Conseil européen des chefs d'Etat et de gouvernement qui devra décider d'accorder ou non un nouveau délai à la Grande-Bretagne, Michel Barnier a précisé que la durée d'un second report au-delà de la date du vendredi 12 avril dépendrait de la justification présentée par la première ministre britannique Theresa May

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer