Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Twitter intéressé par le rachat des opérations US de TikTok
Reuters09/08/2020 à 12:11

TWITTER INTÉRESSÉ PAR LE RACHAT DES OPÉRATIONS US DE TIKTOK

NEW YORK (Reuters) - Twitter a approché le groupe chinois ByteDance, propriétaire de TikTok, pour exprimer son intérêt pour le rachat des opérations de l'application vidéo aux Etats-Unis, a appris samedi Reuters de deux personnes proches du dossier.

Il est toutefois loin d'être acquis que le réseau social soit en mesure de surenchérir face à Microsoft et de boucler un tel accord en moins de 45 jours - le délai fixé à ByteDance par le président américain Donald Trump pour une vente -, ont ajouté les sources, alors que des experts doutent de la capacité de Twitter à réunir les fonds pour un éventuel accord.

Le Wall Street Journal a rapporté en premier lieu que Twitter a entamé des discussions préliminaires avec TikTok et que Microsoft, qui s'était positionné auparavant, demeurait le mieux placé pour acquérir les opérations américaines de la plateforme.

Twitter a une valeur boursière proche de 30 milliards de dollars, soit à peu près l'équivalent de la valorisation des actifs de TikTok à céder, ce qui implique que la firme américaine devra lever des fonds pour financer un éventuel accord, ont dit les sources.

Aux yeux d'Erik Gordon, enseignant à l'université du Michigan, le réseau social aura de grandes difficultés à "réunir suffisamment de fonds pour acquérir ne serait-ce que les opérations de TikTok aux Etats-Unis. Il n'a pas suffisamment de capacités d'emprunt".

"Si (Twitter) tente de réunir un groupe d'investisseurs, les conditions seront lourdes. Les propres actionnaires de Twitter pourraient préférer que la direction se concentre sur les opérations existantes", a-t-il ajouté.

D'après une source, la société de capitaux privés Silver Lake, l'un des actionnaires de Twitter, est disposée à contribuer au financement d'un accord potentiel.

TikTok, ByteDance et Twitter ont refusé de répondre à une demande de commentaire.

L'application TikTok est dans le viseur de parlementaires américains qui voient en elle une menace pour la sécurité nationale, s'inquiétant notamment de la protection des données des utilisateurs.

Donald Trump a donné 45 jours à TikTok pour vendre ses activités aux Etats-Unis sous peine de les interdire, le 15 septembre, puis a publié jeudi deux décrets interdisant aux entreprises américaines tout transaction avec les groupes chinois ByteDance et Tencent.

(Greg Roumeliotis, avec Kanishka Singh à Bangalore; version française Jean Terzian)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    09 août14:11

    Internet est en train de devenir un réseau national, chaque pays va couper les liaisons avec les réseaux informatiques des autres pays, pour des raisons de sécurité nationale. Bien entendu que la Chine, la Russie, la Turquie, ..., vont interdire les GAFAM sur leurs territoires.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer