Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sale temps en vue pour les primes à Wall Street, selon un rapport
Reuters10/08/2020 à 16:33

SALE TEMPS EN VUE POUR LES PRIMES À WALL STREET, SELON UN RAPPORT

NEW YORK (Reuters) - Les employés de Wall Street doivent s'attendre à voir leur primes réduites à la portion congrue cette année et certains postes pourraient être supprimés, lit-on dans un rapport publié lundi par le cabinet de consultants Johnson Associates.

Les banques sont confrontées à l'augmentation de leurs coûts avec l'explosion du chômage provoquée par la crise sanitaire qui leur impose des provisions de milliards de dollars pour risques de créances.

Ces coûts devraient avoir un impact négatif sur les récompenses attribuées aux employés, à commencer par les bonus, lit-on dans le rapport, très suivi par les professionnels de la finance.

Seuls les traders et les banquiers d'investissement impliqués dans les prêts aux entreprises pourraient voir leurs primes augmenter par rapport à l'an dernier, en raison respectivement de l'augmentation de la volatilité sur les marchés financiers et des besoins de financement des sociétés, selon le rapport de Johnson Associates.

A l'inverse, ceux qui travaillent pour des fonds spéculatifs ("hedge funds"), dans la gestion d'actifs, le capital-investissement ("private equity") ou la banque de détail peuvent s'attendre à voir leurs bonus réduits de jusqu'à 30%.

Les coûts en augmentation et la pression sur le bénéfice pourraient conduire les sociétés de gestion d'actifs et les banques à supprimer des emplois avant la fin de l'année ou début 2021, toujours selon le rapport.

(Elizabeth Dilts Marshall, version française Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • guyguy16
    10 août19:24

    Moi si on ne me donne pas ma prime de 1000 € ,cela ne me dérange pas beaucoup.Si on ne leur donne pas le bonus de 1 000 000 et qu'ils ont déjà dépensé la moitié...................

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer