Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Perpignan : tout juste élu, Louis Aliot fait voter l'augmentation de son indemnité de maire
Le Point11/07/2020 à 11:25

Après sa victoire au second tour des élections municipales de Perpignan, une prise de taille pour le Rassemblement national, Louis Aliot a été officiellement élu maire de la ville des Pyrénées-Orientales le 3 juillet dernier. Et lors du conseil municipal d'installation, qui s'est tenu dans la soirée du vendredi 10 juillet, le député et sa majorité perpignanaise ont notamment décidé de voter l'augmentation de son indemnité de maire. L'occasion de lancer les hostilités entre Louis Aliot et certains membres de l'opposition.

Comme le rapporte France Bleu Roussillon, une des propositions de ce conseil municipal d'installation visait à faire augmenter de 17 % l'indemnité du nouveau maire. Pour Benoît Nougayrede, élu de l'opposition, ce pourcentage représente « 60 000 euros sur l'intégralité du mandat ». « Vous avez promis une ville plus juste. Vous devez renoncer. Vous devez être exemplaire [...] Ce sera votre Fouquet's », a-t-il argué pendant la séance.

Lire aussi Municipales : les résultats dans 15 villes phares

Louis Aliot, qui est également candidat pour la présidence de l'agglomération de Perpignan, n'a pas manqué de se défendre : « Je ne vais pas cumuler deux indemnités, celle de maire et celle de président de l'agglomération comme l'ancien maire. Et si ça doit arriver, j'ajusterai l'indemnité de l'agglomération en fonction de cela. » Selon l'élu affilié au Rassemblement

... Lire la suite sur LePoint.fr

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1903733
    11 juillet19:19

    Je connais une ville (petite) prés de chez moi gérée pas le RN Pas grand monde n'y trouve d'inconvénient. la preuve il a été réélu au 1er tour. Connaissant très bien cette ville j'y trouve beaucoup de changement (construction de logements, refection des canalisations, des routes des trottoirs etc ... )

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer