Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Moscou bloque l'accès à une série de sites de médias internationaux
information fournie par Reuters04/03/2022 à 13:16

MOSCOU BLOQUE L'ACCÈS À UNE SÉRIE DE SITES DE MÉDIAS INTERNATIONAUX

MOSCOU BLOQUE L'ACCÈS À UNE SÉRIE DE SITES DE MÉDIAS INTERNATIONAUX

MOSCOU (Reuters) - L'autorité russe des communications a annoncé vendredi avoir bloqué l'accès à une série de sites internet russophones de médias occidentaux, dont la BBC, Voice of America, Radio Free Europe/Radio Liberty ou encore Deutsche Welle.

Ces différents médias sont accusés de répandre des fausses informations au sujet de la guerre en Ukraine, que Moscou présente comme une "opération militaire spéciale".

"L'accès à de nombreux sites d'information appartenant à des étrangers a été restreint", annonce dans un communiqué le régulateur russe des médias, Roskomnadzor.

"La restriction de l'accès à ces ressources a été motivée par leur diffusion systématique et délibérée de reportages contenant de fausses informations", est-il précisé.

Ces fausses informations concernent "l'essence même de l'opération militaire spéciale en Ukraine, sa forme, les méthodes des opérations de combat (attaques sur la population, frappes sur des infrastructures civiles), les pertes des forces armées russes et les victimes civiles", peut-on lire dans le communiqué.

Les sites internet russophones de la BBC et de Voice of America n'étaient pas accessibles vendredi sans réseau privé virtuel (Virtual Private Network, VPN), a constaté un journaliste de Reuters. Le site anglophone de Voice of America était accessible, mais pas celui de la BBC.

Le groupe audiovisuel britannique a assuré qu'il ne se laisserait pas décourager par les restrictions russes.

"Nous continuerons nos efforts pour que BBC News soit accessible en Russie, et à travers le reste du monde".

La BBC avait déjà annoncé mercredi qu'elle commencerait à diffuser chaque jour quatre heures d'informations via la radio à ondes courtes en Ukraine et dans certaines régions en Russie, une technologie déjà utilisée pendant la guerre froide pour contourner la censure.

L'Union européenne a suspendu mercredi les activités de diffusion de Sputnik et de RT/Russia Today, pour lutter contre "la manipulation de l'information et la désinformation systématiques par le Kremlin".

Moscou se plaint régulièrement que les médias occidentaux diffusent une vision partiale et "anti-russe" du monde, tandis que les pays occidentaux s'inquiètent de la prépondérance de la presse officielle et des atteintes régulières à la liberté de la presse en Russie.

(Reportage bureau de Moscou, version française Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey et Sophie Louet)

14 commentaires

  • 04 mars14:54

    les USA ont fait la chasse aux opposants communistes sur leur terre ... maintenant c est libre ... il n y a plus d opposants ...