1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Michaël Fribourg : «  La mondialisation est allée trop loin »
Le Point10/04/2020 à 13:43

Fondé à la fin du XIXe siècle, le groupe Chargeurs fut longtemps spécialisé dans les transports, des navires à vapeur aux paquebots transatlantiques en passant par la compagnie aéronautique UTA. Racheté en 1980 par Jérôme Seydoux qui l'orienta vers le cinéma (Pathé), la télévision (La 5) et l'industrie textile, il est aujourd'hui contrôlé par Michaël Fribourg, qui a renforcé son ancrage industriel dans la fabrication de films de protection des surfaces, de produits techniques et textiles. À l'heure où le monde entier est à la recherche de masques pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19, ce groupe français qui prévoit de dépasser l'année prochaine le milliard d'euros de chiffre d'affaires est devenu en France et dans le monde l'un des producteurs de référence de ce précieux accessoire en convertissant l'une de ses filiales, Lainière Santé. Un tour de force industriel dont Michaël Fribourg nous explique les enjeux et les conséquences.

Lire aussi La guerre des masques s'enlise dans les tranchées chinoises

Le Point : Tout le monde cherche des masques, et votre groupe Chargeurs en produit désormais de grosses quantités. Comment avez-vous réorienté votre outil industriel ?

Michaël Fribourg : Dès le début de la crise sanitaire, nous avons pris la décision de faire « pivoter » nos grandes activités textiles dans le monde

... Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    11 avril19:47

    Suite/...les Pays asiatiques et du Maghreb sont responsables de ce déséquilibre mortifère et doivent impérativement reprendre la formule d'un enfant ou deux par ménage ou devons-nous attendre que d'autres pandémies s'en chargent, au risque d' effacer l'humanité entière... Ceci étant, un grand bravo à ceux qui risquent leur santé et leur vie pour assurer la continuité des services...;-((( ?... ;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer