Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le ministre des Outre-mer, Sebastien Lecornu, visé par une enquête du PNF
Reuters13/01/2021 à 15:14

LE MINISTRE DES OUTRE-MER, SEBASTIEN LECORNU, VISÉ PAR UNE ENQUÊTE DU PNF

LE MINISTRE DES OUTRE-MER, SEBASTIEN LECORNU, VISÉ PAR UNE ENQUÊTE DU PNF

PARIS (Reuters) - Le parquet national financier (PNF) a confirmé mercredi à Reuters avoir ouvert en mars 2019 une enquête préliminaire pour prise illégale d'intérêts contre le ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu.

L'information avait été révélée un peu plus tôt par Libération et le Canard enchaîné.

D'après le PNF, l'enquête a été ouverte des chefs de prise illégale d'intérêts et d'omission de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Elle a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff).

Sébastien Lecornu est soupçonné d'avoir favorisé les intérêts de la Société des autoroutes Paris Normandie (SAPN) lorsqu'il était président du conseil départemental de l'Eure.

Selon Libération, dans sa déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le ministre dit avoir touché, 7.874 euros brut de "jetons de présence" en tant qu'administrateur de la SAPN entre juillet 2016 et juin 2017.

Il était alors président du département de l'Eure et aurait approuvé plusieurs délibérations de la collectivité ayant trait à la SAPN, selon le Canard enchaîné et Libération.

D'après le cabinet du ministre, le mandat exercé par Sébastien Lecornu l'a été "façon totalement transparente".

"Sébastien Lecornu a tout simplement poursuivi une pratique historique, à la suite de son élection, en siégeant pendant un an au sein du conseil de la SAPN", écrit-il dans un communiqué repris par la presse.

(Jean-Stéphane Brosse et Claude Chendjou, édité par Jean-Philippe Lefief)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    14 janvier00:37

    Aucune révolution ne pourra venir à bout de la corruption...ce cancer a trop métastasé dans le monde et fait désormais parti du génome humain...et quand Dieu ne voulu pas donner la connaissance à l'homme, il avait peut-être raison mais là aussi il a du faire fasse à de l'opposition!!!...;-)((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer