Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La Chine envisage d'allonger les heures de cotation du yuan "onshore", selon des sources
information fournie par Reuters27/06/2022 à 11:42

LA CHINE ENVISAGE D'ALLONGER LES HEURES DE COTATION DU YUAN "ONSHORE", SELON DES SOURCES

LA CHINE ENVISAGE D'ALLONGER LES HEURES DE COTATION DU YUAN "ONSHORE", SELON DES SOURCES

PÉKIN (Reuters) - La Chine envisage d'allonger les horaires de trading du yuan sur le marché "onshore", ont rapporté quatre sources proches du dossier, une décision qui pourrait favoriser la demande des investisseurs étrangers pour la devise.

La Banque populaire de Chine a interrogé certains des principaux acteurs du marché, leur demandant leurs avis sur une éventuelle prolongation de la durée des séances jusqu'à 19h00 GMT contre 15h30 GMT actuellement, selon ces sources.

"Couvrir les heures d'ouverture du marché mondial fait partie des exigences du Fonds monétaire international (FMI) pour les devises composant le panier des droits de tirage spéciaux (DTS)", a indiqué l'une des sources.

Un élargissement des horaires couvrirait une grande partie de la journée de trading en Europe et aux Etats-Unis et pourrait permettre aux investisseurs étrangers de mieux couvrir leur risque de change.

Le FMI a augmenté mi-mai la pondération du yuan dans son panier de devise de 10,92% à 12,28%, la première révision depuis que la devise chinoise l'a intégrée en 2016.

L'Administration nationale du contrôle des changes (SAFE) n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

"Une séance plus longue pour les échanges de devises peut donner aux intervenants plus de flexibilité et donc inciter à une utilisation plus globale du yuan", ont déclaré les analystes de HSBC dans une note.

"De plus, une augmentation du volume d'échange du yuan onshore en dehors des horaires classiques en Asie peut fournir plus d'indications sur les échanges sur le yuan offshore et réduire l'écart onshore-offshore", ont-ils ajouté.

(Reportage Han Xiao à Pékin, Zhang Jindong et Winni Zhou à Shanghai et Tom Westbrook à Singapour, version française Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

1 commentaire

  • 27 juin12:32

    Le roi "dollar" a du souci à se faire, l'égémonie U.S ce n'est qu'une question de décennie....