Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il est "trop tôt" pour envisager un 2e plan de relance européen, selon Vestager
Reuters17/05/2021 à 07:08

IL EST "TROP TÔT" POUR ENVISAGER UN 2E PLAN DE RELANCE EUROPÉEN, SELON VESTAGER

IL EST "TROP TÔT" POUR ENVISAGER UN 2E PLAN DE RELANCE EUROPÉEN, SELON VESTAGER

PARIS (Reuters) - Il est "trop tôt" pour envisager un deuxième plan de relance européen, estime la vice-présidente de la Commission européenne Margrethe Vestager dans un entretien au quotidien Les Echos daté de lundi.

"Il est beaucoup trop tôt pour l'envisager. Je trouve ça un peu bizarre de parler d'un nouveau plan dont nous ne sommes pas certains d'avoir besoin, alors que nous avons déjà tellement de choses à faire", déclare-t-elle.

"Nous n'avons pas dépensé un seul euro des 750 milliards d'euros prévus dans un premier plan. On peut s'inquiéter d'avoir faim dans une semaine, mais l'essentiel, c'est quand même de manger aujourd'hui", ajoute-t-elle.

Plusieurs responsables politiques et économiques ont critiqué ces dernières semaines la lenteur de la mise en oeuvre du plan de relance de l'Union européenne et certains estiment que l'évolution de la situation sanitaire justifient une augmentation des moyens mobilisés.

Sur Europe 1, le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune a de nouveau plaidé dimanche pour un plan de relance européen plus ambitieux.

"Il y a un risque que l'Europe soit en retard sur des technologies d'avenir. Je ne veux pas que l'on loupe cette accélération américaine. Il faut un plan d'investissement européen qui complétera notre plan de relance", a-t-il dit.

(Blandine Hénault)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6695204
    17 mai07:55

    Qui garde les gosses ???

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer