Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Frasers augmente à nouveau sa part dans Hugo Boss
information fournie par Boursorama avec AFP 31/05/2024 à 13:22

( AFP / JOHN MACDOUGALL )

( AFP / JOHN MACDOUGALL )

Le groupe d'habillement Frasers a de nouveau augmenté sa part dans le groupe allemand de vêtements haut-de-gamme Hugo boss, dont il est devenu l'un des principaux actionnaires, le marché spéculant sur les intentions du britannique.

Dans un communiqué vendredi, le britannique indique qu'il détient dorénavant 1,74 million de titres environ, soit 2,47% du capital d'Hugo Boss, et près de 13,92% du capital via des options de vente de titres du groupe allemand.

Cela représente une exposition au groupe allemand d'environ 360 millions d'euros, ou 305 millions de livres, précise-t-il.

L'action de Frasers perdait 0,51% à 870,50 pence vers 09H50 GMT tandis que celle d'Hugo Boss prenait 1,06% à 48,51 euros sur le Mdax après avoir cédé 28% depuis le début de l'année à cause de ventes en berne.

Les deux principaux actionnaires de Hugo Boss étaient jusqu'alors les fonds d’investissement italien Zignago Holdings, qui détient 9,03% et PFC avec 5,77% (en mars) puis DWS investment (5,74%), Janus Henderson (4,15%) et Varenne Capital

Frasers, fondé par l'homme d'affaires britannique Mike Ashley, "continue à faire preuve de l'opportunisme pour lequel il est connu et s'empare d'un grosse part de la marque de mode allemande Hugo Boss en profitant d'une chute de son action", commente Laith Khalaf, analyste de AJ Bell.

L'achat d'actions de Frasers, propriétaire notamment de la chaine Sports Direct, "pose inévitablement des questions sur sa motivation d'autant que Frasers rassemble déjà un mélange éclectique de marques", renchérit Sophie Lund Yates, analyste de Hargraves Lansdown.

"Si c'est une offre de rachat qui mijote, les investisseurs de Frasers seront preneurs d'un plan en béton pour ces actifs, ce qui a cruellement manqué lors des acquisitions précédentes".

Pour l'analyste indépendant Andreas Lipkow, "l'annonce de ce jour est très intéressante et peut avoir un effet positif" sur Hugo Boss car "ces dernières années, le détaillant de mode britannique a souvent fait preuve d'un bon timing lors de l'entrée sur le marché".

Mike Ashley, qui a passé les rênes opérationnels de son groupe à son gendre Michael Murray, était entré en 2020 au capital d'Hugo Boss.

En octobre 2022, Frasers avait dévoilé qu'il augmentait sa part chez Hugo Boss à 4,3% et 28,5% d'action supplémentaires à travers des options de vente, soit 960 millions d'euros. Il avait fortement réduit cette participation l'an dernier.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer