Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Champagne: les ventes s'émoussent aussi pour le groupe de Nicolas Feuillatte
information fournie par Boursorama avec AFP 14/06/2024 à 18:51

Livraison de champagne Feuillatte dans l'Etat de New York. ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / EUGENE GOLOGURSKY )

Livraison de champagne Feuillatte dans l'Etat de New York. ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / EUGENE GOLOGURSKY )

La maison mère des champagnes Nicolas Feuillatte a vu ses ventes de bouteilles reculer en 2023, comme les autres grands groupes du secteur, mais est parvenue à limiter la casse en montant ses prix et grâce à ses activités de distribution, selon un communiqué vendredi.

Le chiffre d'affaires consolidé de Terroirs & Vignerons de Champagne (TEVC), une union de coopératives agricoles, a reculé de 1,3% l'an dernier à 290 millions d'euros.

Le groupe a dégagé un bénéfice net de 8,8 millions d'euros.

Après une année 2022 record, les volumes sur l'ensemble du marché de la prestigieuse boisson à bulles ont reculé de 8% en 2023, selon l'interprofession Comité Champagne.

Le chiffre d'affaires de Nicolas Feuillatte, qui représente de loin les plus gros volumes de TEVC, a reculé de 12%.

La marque est engagée dans une stratégie de montée en gamme et a notamment arrêté en 2023 d'élaborer la ligne "Sélection Brut", au profit d'une nouvelle version de "Grande Réserve", souligne le groupe dans son rapport annuel.

Avec des ventes plus confidentielles, Champagne Castelnau a vu ses ventes bondir de 47%.

Lors de la fusion, en 2021, de Champagne Nicolas Feuillatte (CV-CNF) avec un autre groupement coopératif (CRVC), "on avait promis à cette coopérative qu'on relancerait leur maison historique, Castelnau", a souligné le directeur général de TEVC Christophe Juarez lors d'un point presse. "On a complètement retravaillé la marque" et "on a pris le parti de s'adresser uniquement aux cavistes et au CHR" (café-hôtellerie-restauration), a-t-il souligné.

Le groupe possède aussi Champagne Abelé 1757 et, depuis fin 2023, Champagne Henriot, racheté à la société viticole du milliardaire François Pinault, Artémis Domaines.

"La hausse historique du prix moyen de vente permet d'amortir l'augmentation du prix du kilo de raisin", relève TEVC dans son rapport.

Parmi les autres activités du groupe, "l'ensemble des filiales de distribution et d’œnotourisme accélèrent leur performance commerciale en 2023, à l'exception du Royaume-Uni qui reste stable", souligne TEVC.

L'entreprise mise notamment sur l'activité touristique à Reims et à Chouilly, où se trouvent les caves Nicolas Feuillatte.

TEVC fait partie des grands groupes de champagne, derrière le leader incontesté LVMH (Moët & Chandon, Ruinart, Veuve Clicquot...) et aux côtés de Laurent Perrier, Lanson BCC et Vranken-Pommery.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer