Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Carlos Ghosn s'est senti lâché par la France
information fournie par Le Point12/07/2020 à 16:10

Malgré sa liberté retrouvée, il rumine et ne perd aucune occasion pour le faire savoir dans la presse. Depuis sa sortie de prison au Japon et son improbable évasion du pays vers le Liban, Carlos Ghosn s'était toujours refusé à s'en prendre à la France pour son manque d'implication dans l'affaire portant son nom, qui a commencé il y a maintenant plus de deux ans et demi. Mais ce temps semble être révolu. Dans une interview donnée à la chaîne Al-Arabiya, relayée par Le Parisien, l'ancien patron de Renault a assuré s'être senti lâché par la France.

En décembre 2019, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie Agnès Pannier-Runacher rappelait sur France Inter que Carlos Ghosn était « un citoyen comme les autres » qui n'était en aucun cas « au-dessus des lois ». L'État français, pourtant actionnaire de Renault, a toujours tenu à garder ses distances avec l'ancien dirigeant du groupe au losange. « Peu importe le fait que j'étais le PDG d'une grande entreprise ou que je jouais un rôle majeur dans l'économie française : les autorités françaises ont estimé que cela n'avait aucune importance », a lancé l'homme d'affaires franco-libanais.

Lire aussi notre dossier Carlos Ghosn : l'incroyable Feuilleton

Liban versus France

Lors de sa désormais célèbre conférence de presse, qu'il avait tenue le 8 janvier 2020 après son arrivée à Beyrouth, Carlos Ghosn avait

... Lire la suite sur LePoint.fr

4 commentaires

  • 13 juillet09:30

    La France l'a enfoncé au lieu de le défendre. C'est comme l'histoire du haut cadre d'Alstom (Frédéric Perucci, de mémoire, sans garantie d'orthographe), kidnappé par les USA comme moyen de chantage pour la vente des turbines à General Electric. C'était déjà Macron aux manettes! Il a fait de la prison alors qu'il était innocent de tout. Patrick Kron l'a licencié par crainte de subir le même sort.