Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget: La Pologne disposée à lever son veto si l'Union justifie le lien avec l'Etat de droit
Reuters03/12/2020 à 19:32

BUDGET: LA POLOGNE DISPOSÉE À LEVER SON VETO SI L'UNION JUSTIFIE LE LIEN AVEC L'ETAT DE DROIT

BUDGET: LA POLOGNE DISPOSÉE À LEVER SON VETO SI L'UNION JUSTIFIE LE LIEN AVEC L'ETAT DE DROIT

BRUXELLES (Reuters) - Varsovie pourrait lever le veto opposé sur le budget européen si les dirigeants de l'Union approuvaient une déclaration justifiant le lien établi entre le déblocage de fonds européen et les sanctions encourues en cas d'infractions aux règles de l'Etat de droit, a déclaré jeudi le vice-Premier ministre polonais Jaroslaw Gowin.

S'exprimant devant la presse après avoir rencontré plusieurs dirigeants de la Commission européenne, Jaroslaw Gowin a dit que son pays avait pris conscience des risques qu'impliquaient le veto opposé au projet de budget pluriannuel de 1.100 milliards d'euros et au plan de relance de 750 milliards.

"Nous réalisons tous qu'avec un veto, il y aura un budget provisoire qui, contrairement à ce que certains disent en Pologne, ne serait pas bon pour nous", a-t-il expliqué.

S'il n'était pas possible que l'Union engage une renégociation de l'encadrement de l'Etat de droit, à laquelle la Pologne et la Hongrie s'opposent, Varsovie pourrait accepter qu'une déclaration contraignante soit attachée au budget européen.

"La déclaration explicative, préparée par la Commission, devra être approuvée par les dirigeants. Elle devra clairement indiquer que la question de l'Etat de droit ne devra pas être utilisée pour exercer une quelconque pression sur des Etats membres pour des motifs autre que l'emploi approprié de fonds européens", a-t-il dit.

(Jan Strupczewski; version française Nicolas Delame)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    04 décembre09:57

    Inacceptable. Ce serait accepter des états totalitaires. S'ils veulent conserver leur droit dans cet état qu'ils fassent un polexit. personne ne les retient.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer