USA-La hausse des salaires à Wal-Mart met Target sous pression

le
0

par Nathan Layne 20 février (Reuters) - L'augmentation des bas salaires annoncée jeudi par Wal-Mart Stores WMT.N va probablement déclencher une remise en cause des rémunérations dans les secteurs de la distribution et de la restauration rapide aux Etats-Unis, avec en première ligne la chaîne de supermarchés Target TGT.N qui fait face à une vague de pressions en ce sens. Wal-Mart, le numéro un mondial de la distribution, a annoncé jeudi un relèvement de ses plus bas salaires à 9 dollars de l'heure cette année et à 10 dollars en 2016, contre actuellement 7,25 dollars de l'heure pour le salaire fédéral minimum aux Etats-Unis. ID:nL5N0VT3V6 La rotation du personnel peu qualifié entre la distribution et la restauration rapide s'est accélérée aux Etats-Unis, le marché étant en situation de quasi plein emploi. Les syndicats vont sans doute utiliser l'initiative de Wal-Mart, premier employeur privé aux Etats-Unis avec 1,3 million de salariés, pour faire pression sur d'autres groupes. "C'est le premier distributeur ici et je pense que d'autres vont devoir le suivre", a déclaré Brian Yarbrough, analyste chez Edward Jones, faisant notamment référence à Target et Staples SPLS.O parmi les distributeurs nationaux susceptibles de réviser leur barème de rémunération. Il y a un an lorsque Gap avait relevé son salaire horaire minimum à 9 dollars, puis promis 10 dollars en 2015, beaucoup d'employés de Wal-Mart avaient fait acte de candidatures auprès de la chaîne de magasins de prêt-à-porter, raconte Burt Flickinger, directeur chez Strategic Resource Group, un cabinet de conseil dans le secteur de la vente au détail. La décision de Wal-Mart devrait donc limiter les départs et mettre davantage de pression sur Target, au vu de la proximité de l'échelle des salaires pour les postes peu qualifiés et de la similitude des lignes de produits. La porte-parole de Target, Molly Snyder, a déclaré que le groupe était "déterminé à proposer des salaires compétitifs sur le marché permettant d'attirer et de retenir les grands talents". Selon elle, Target propose déjà un salaire minimum au-dessus du smic américain dans tous ses magasins, mais la chaîne de supermarchés ne souhaite pas divulguer son taux moyen. Les données du site de recrutement Glassdoor montrent, sur au moins 75 réponses, que Target, Wal-Mart et Staples ont à peu près le même niveau de rémunération horaire de 9 dollars pour des postes de caissiers et de vendeurs. En comparaison un employé chez McDonald's MCD.N gagne en moyenne 8,44 dollars, selon Glassdoor. Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Staples et McDonald's. Pour David Schilling, chargé des droits l'homme au Interfaith Center on Corporate Responsibility (ICCR), organisation qui promeut la responsabilité sociale des entreprises, les investisseurs doivent considérer la hausse des salaires décidée par Wal-Mart comme un élément déclencheur dans d'autres entreprises. "Ce n'est pas seulement le secteur de la distribution. Ce pourrait aussi être celui de la restauration rapide, des salariés de la restauration", a-t-il déclaré. "Quand il s'agit qu'un acteur de la taille de Wal-Mart, les répercussions sont importantes". (Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant