Repentis fiscaux : comment Obama aide Paris à boucler son budget 2016

le
17
Les recettes d'ISF bénéficient de la régularisation des avoirs cachés à l'étranger.
Les recettes d'ISF bénéficient de la régularisation des avoirs cachés à l'étranger.

Michel Sapin peut dire merci à Barack Obama ! En sortant l'artillerie lourde contre l'évasion fiscale de ses concitoyens, le président américain a permis à la France de récupérer plusieurs milliards de recettes sur les comptes des évadés fiscaux français.

En 2010, les États-Unis ont adopté une loi qui contraint les banques à dévoiler le nom et l'adresse de leurs clients américains, mais aussi la balance de leur compte, le montant de leurs retraits et de leurs versements bruts, sans même qu'il y ait préalablement de soupçon de fraude fiscale ! Pas moyen d'échapper à cet échange automatique d'informations avec le fisc américain : les récalcitrants s'exposent à un prélèvement à la source de 30 % sur toutes leurs activités sur le territoire américain, et même à un retrait pur et simple de leur licence bancaire.

Sursis jusqu'à septembre 2018

Le rouleau compresseur américain a déclenché un véritable mouvement mondial, via l'OCDE. La France et l'Union européenne se sont notamment engouffrées dans la brèche. Résultat, la Suisse, par exemple, a enterré le secret bancaire.

Cette dernière devrait commencer à renseigner automatiquement le fisc français à partir du 1er septembre 2018. Paris sera ainsi en capacité de connaître les détails de la situation des comptes des ressortissants français pendant les trois années précédentes et de détecter les mouvements suspects.

85 % des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pallach le jeudi 8 oct 2015 à 09:40

    Translucide et non pas transparent ! Seuls les comptes de plus de 50.000 dollars sont concernés...

  • SB1954 le mercredi 30 sept 2015 à 10:07

    On sait aussi et ce ne sont pas les exemples qui manquent dans l'histoire, que creuser les inégalités nuit gravement à la croissance et augmente les risques de conflit de façon exponentielle. Au passage les USA sont beaucoup moins gentils que nous avec leurs fraudeurs, les amendes sont beaucoup plus lourdes et les sanctions pénales aussi.

  • y.batard le lundi 28 sept 2015 à 17:49

    article d'un simplisme déconcertant de naïveté ou d'étasunophilie !!

  • goufio2 le lundi 28 sept 2015 à 16:35

    M34- qui gagne 2 millions par mois ? Vous avez des noms ?La DGFiP vient de publier qu'il y avait en France 24 733 foyers fiscaux qui gagnaient plus de 250 000 € par an tous revenus confondus.

  • M3417926 le lundi 28 sept 2015 à 16:23

    L'exilé fiscal est un anarchiste charmé par le catastrophisme inspiré de l'être tout économique : pour eux rien ne va plus si il ne gagne pas deux millions d'euro en un mois ; a ce rythme là, c'est la mort assurée car ils sont dans l'économie de la vie !

  • goufio2 le lundi 28 sept 2015 à 16:20

    J'ai posté en 4 fois mon commentaire, car il a été modéré par la charte ci dessous. C'est dire que la censure est en marche.

  • goufio2 le lundi 28 sept 2015 à 16:18

    suite et fin-est le début de la fin pour toute nation.On ne peut pas multiplier la richesse en la répartissant. - Dr. Adrian Rogers

  • goufio2 le lundi 28 sept 2015 à 16:18

    suite-Quand la moitié des gens commence à comprendre qu’elle n’a pas à travailler parce que l’autre moitié va prendre soin d’eux, et que l’autre moitié commence à se dire que cela ne vaut pas la peine de travailler parce que quelqu’un d’autre va recevoir le fruit de leur travail cela, mon cher ami,

  • goufio2 le lundi 28 sept 2015 à 16:17

    suite-Le gouvernement ne peut pas donner quoi que ce soit à qui que ce soit sans l’avoir confisqué d’abord à quelqu’un d’autre.

  • M3417926 le lundi 28 sept 2015 à 16:17

    USA ou FRANCE même échec et le même symptôme d'exilés fiscaux : un jour ou l'autre Macron quittera aussi les USA libérale. Comme quoi, le libéralisme prend trop de place dans les gouvernements européens !!